Labé : les populations de Mobhi demandent le départ du président de district

Les citoyens du district de Mobhi dans la sous-préfecture de Noussy étaient fortement mobilisés ce samedi 20 août 2016 au bloc administratif de la commune rurale, pour exiger le départ de leur président de district Boubacar Mobhi Diallo qu’ils accusent « de manquement dans la gestion et de détournement de fonds.»
Selon le deuxième imam de la localité Thierno Abdoulaye Diallo, le mis en cause :« Est allé s’installer dans la préfecture de Koubia dans une autre fonction. Il peut faire des mois sans venir ici et il s’est permis de raconter sur les ondes que notre différend avait été aplani alors qu’il n’en est rien. »
Dans le même ordre d’idées , le porte-parole des jeunes soutient que Boubacar Mobhi Diallo a trouvé une autre destination d’un fonds que leur avait été octroyé par les ressortissants de la localité : « On lui avait remis en Sierra Léone 150 Dollars pour qu’il puisse acheter des lits pour les moniteurs qui suivent nos enfants, il n’a pas donné suite. » A-t-il martelé. Dans l’optique de recouper l’information, nous avons essayé de joindre Boubacar Mobhi Diallo qui n’a pas daigné nous répondre.
Mais à en croire aux propos du porte-parole des jeunes au bout du téléphone, les citoyens sont catégoriques dans leur réclamation : « Nous avons dit au président de la commune rurale que si le sous-préfet l’envoie vers nous n’allons plus lui prêter écoute. »
En l’absence du sous-préfet, c’est le maire de la commune rurale Dr Mamadou Oury Diallo qui a reçu les protestataires. Le maire dans son intervention a fait savoir aux mécontents, qu’il existe une procédure administrative pour démettre un responsable local de son poste. Il les a toutefois rassurés qu’avec des preuves tangibles , les élus locaux de la commune rurale de Noussy se réuniront en conseil extraordinaire pour remonter l’information à leur hiérarchie.
Sally Bilaly Sow, correspondant kabanews à Labé
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.