Labé : Un conseil local pour la sécurité voit le jour

Au terme d’une série de formations sur la problématique de l’insécurité dans la région, un Conseil local pour la sécurité a été mis en place.

C’est une initiative du gouvernement guinéen grâce à l’appui des partenaires techniques et financiers.

Abdoulaye Dalaba Diallo, chargé des programmes de l’ONG ’’Coguinta’’ revient sur l’objectif de cette formation :

« Il y a eu la formation des 28 chefs de quartiers de Labé qui a pris quatre jours, et une autre formation des membres du (CLSPD) conseil local de sécurité de prévention de la délinquance qui a aussi pris quatre jours. Ces formations s’inscrivent dans le cadre du projet partenaire pour la sécurité en Guinée, la réforme de la police au service des citoyens. C’est un projet initié par le gouvernement guinéen avec l’appui technique et financier du département d’Etat américain qui évolue dans cinq localités de l’intérieur du pays, plus les deux communes de Kaloum et Dixinn. L’objectif visé c’est de rapprocher la population des forces de défense et de sécurité notamment la police. Nous avons mis en place un comité de 20 membres. », a-t-il expliqué

Et le responsable du projet d’ajouter : « Dans ce comité, nous avons le maire qui est le président, le secrétaire général de la commune est le coordinateur, le commissaire de la police centrale est le rapporteur ».

Dans son intervention, le Maire a rassuré que cette plateforme permettra de gérer les problèmes d’insécurité à Labé:

« Je prends cet engagement d’œuvrer pour que les objectifs soient atteints. Pour que cette plateforme fonctionne correctement. Pour qu’on ait un diagnostic local de sécurité qui aboutit à l’élaboration d’un plan local de sécurité pour compléter facilement le plan de développement local », A promis Mamadou Aliou Lally Diallo.

Le préfet de Labé a pour sa part exhorté les citoyens et les agents de sécurité au respect de la loi.

Safioulaye Bah a tenu à rappeler que « Quelque soit les moyens mis en œuvre par les forces de défense et de sécurité, si toute fois la population ne collabore pas ça sera un échec, puisque les délinquants sont parmi nous, dans les familles. » 

A rappeler que la mise en place de ce conseil local de sécurité intervient à un moment où l’insécurité bat son plein à Labé et dans la périphérie.

Plusieurs attaques à mains armées ont été enregistrées ce dernier temps à Labé. Le plus récent et le cambriolage de près d’une dizaine de boutiques la semaine dernière dans la Commune urbaine, où plus de 100 millions de francs guinéens auraient été emportés par des inconnus.

De Labé, Souleymane Camara, pour www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.