Labé : une brigade locale corrige sévèrement un conducteur


Un vieil homme a été tabassé à mort par des éléments de la brigade locale appelé Taadé, dans le quartier Daka 1 ce vendredi 8 mars 2019. La victime Salam Diallo a été transportée d’urgence à l’hôpital régional de Labé. 

C’est une correction sévère qui a été infligée  à Salam Diallo par les éléments de la brigade locale de Daka 1 connue sous le nom de Taadé. 

Depuis son lit d’hôpital, la victime arrivait difficilement à revenir sur le déroulement des faits: « J’ai l’habitude de transporter des bagages d’une femme à Guemmé et le payement se fait entre elle et sa copine. Mais comme la vieille n’avait pas des nouvelles de son colis et de sa cliente, elle a ordonné à des jeunes de me rechercher. 

Je leur ai demandé pourquoi et elle m’a répondu qu’elle n’a pas des nouvelles de mon compagnon. Et moi je leur ai fait savoir que je n’ai pas d’information claires sur cette personne et c’est juste une cliente à moi. Du coup ils m’ont dit qu’ils ont connaissance d’une personne qui serait membre de GOHA et que j’allais être enfermé et tué. Aujourd’hui dès que je suis arrivée c’est ce monsieur et membre du  Goha qui a ordonné qu’on m’amène à la brigade locale .C’est ainsi qu’on m’a corrigé sévèrement et J’ai perdu connaissance. Une fois à l’intérieur vous êtes obligés de vous soumettre à leurs corrections sévères et le nombre de jeunes dans cette brigade locale peut atteindre 60 personnes.»

Pour marquer leur solidarité à ce conducteur de taxi moto, son syndicat a décidé de porter plainte contre la vieille. Plusieurs observateurs demandent aux autorités locales de venir s’enquérir sur les cas de violations des droits humains et les traitements infligés à certains citoyens. 

Sally Bilaly Sow, correspondant kabanews à Labé 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.