Lancement du BEPC à Boké: 7.495 candidats dont 3.260 filles en compétition

 Les 1ères épreuves du Brevet d’Etude du Premier Cycle (BEPC) session 2018, ont été officiellement lancées samedi, 23 juin au Lycée Filira dans la préfecture de Boké par le directeur de Cabinet du Gouvernorat de la Région administrative (RA) de Boké, El Hadj Baba Dramé.

Ils sont au total, 7.495 candidats dont 3.260 filles répartis entre 72 salles de classes des 24 centres aménagés à cet effet par l’Administration scolaire basée dans la préfecture de Boké.

C’était en présence des cadres de l’Inspection régionale de l’Education (IRE) et de la Direction préfectorale de l’Education de Boké, des membres de l’Association des Parents et Amis de l’Ecole (APEAE) ainsi que des délégués et surveillants mobilisés pour la circonstance.

Donnant le coup d’envoi des épreuves de Dictée et questions, de Rédaction et d’Education Civique et Morale (ECM), le directeur de Cabinet du Gouvernorat de Boké, El Hadj Baba Dramé a invité les candidats à observer la discipline, la sérieux en vue de valoriser la Région de Boké au lendemain de la proclamation des résultats.

Dans sa communication, l’Inspecteur régional de l’Education (IRE) de Boké, Moriba Sidibé, a demandé aux différents candidats de garder leur sang-froid, se conformer aux exigences du département de l’Enseignement pour bonheur de l’Ecole guinéenne.

Il a, en ses termes, invité les surveillants au nombre 544,  à faire la surveillance dans les règles de l’art pour la réussite des candidats méritants.

Mettant les élèves en confiance, le directeur préfectoral de l’Education, Ahmad Soumah, a souhaité que la même discipline et la même rigueur  c’est-à-dire «Tolérance zéro » contre la fraude ou la tentative des cas de fraudes doivent demeurer pour le bon déroulement du BEPC dans la préfecture de Boké.

Tous les candidats, a précisé le DPE par intérim, doivent avoir l’égalité de chance devant les épreuves. Ceci, sans panique, ni frustration.

Du constat, la première journée du BEPC s’est passée dans un climat apaisé.

Mamadouba Camara, www.kababachir.com à Boké

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.