L’Angola et le Sénégal écartés: curieuse coïncidence !

Ce sont de grands réservoirs électoraux notamment pour l’UFDG de Dalein Diallo qui viennent d’être exclus du processus d’enrôlement de la CENI. Il s’agit de l’Angola et du Sénégal. La semaine dernière en effet, la Commission électorale nationale indépendante (CENI) est revenue sur le cas de ces deux pays.

«Le processus  a  été mal expliqué aux guinéens vivant au Sénégal », s’est vite expliqué Salifou Kébé, président de la CENI, ajoutant que: « Les procédures ont été claires. Mais ce qui a été expliqué à nos compatriotes du Sénégal est différent. C’est là qu’il y a eu un certain nombre de problèmes d’où les violences. » Et de regretter : « Même le bureau de l’ambassadrice a été saccagé. Ce sont les autorités angolaises elles-mêmes qui ont interdit tout regroupement politique des Guinéens dans leur pays, à cause du précédent, où il y a eu des violences et des véhicules de la police angolaise avaient été brulés. Nous sommes très touchés de voir ces deux pays occultés des opérations de révision du fichier électoral.»

Une curieuse coïncidence ou un calcul politicien ? La CENI n’a pu répondre à cette grosse interrogation. Ce qui est sûr des Guinéens sont littéralement déchus de leur droit civique.

Jeanne Fofana, Kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.