LANGUE DE MOLIERE : Alpha Condé incorrigible sur ces deux mots

A notre consœur, Carolie Pierret, correspondante de RFI, Alpha Condé a répondu qu’il avait lui-même vécu de nombreuses années en France. C’était sa manière à lui de dire à cette dernière qu’il maîtrise bien comment les choses fonctionnent en France. Si on ne peut lui dénier le bien-fondé de cette affirmation, par contre, il est évident que le chef de l’Etat n’a pas mis à profit son long exil en France pour apprendre et maîtriser la langue de ce pays. Ces partisans diront de lui qu’il est invulnérable au déracinement. Soit. Mais il y a bien plus. Car de la part d’un président de la Guinée où le Français est la langue officielle, on attend un niveau d’expression relativement soutenu. Or, on en est loin.

Il y a en particulier deux expressions que le président de la République s’est habitué à bâcler. Il y a tout d’abord la Conférence des parties (COP21), une appellation du sommet des Nations unies sur le climat qui s’est tenu en novembre à Paris. Pendant que tout le monde s’est accordé à attribuer à cette expression le genre féminin, Alpha Condé, ramant à contre-courant, parle systématiquement « du COP21 ou le COP21 ». Il n’a jamais réussi à comprendre qu’en procédant ainsi, il se singularisait dans le mauvais sens. En sorte qu’à la faveur de sa dernière conférence de presse, il avait multiplié « le COP21 ».

Il a aussi du mal à assimilé le fait qu’Ebola est un nom propre et qu’à ce titre, il n’a pas besoin d’un déterminant. Là aussi, tout le monde dit Ebola. Alpha Condé, lui, trouve toujours nécessaire de dire l’Ebola. Et c’est manifestement plus fort que lui. Il ne peut faire autrement. Deux ans après la déclaration de l’épidémie et en dépit de tout le battage médiatique qui a été orchestré autour d’elle, le président guinéen, égal à lui-même, continue encore et encore à associer à Ebola, un déterminant.

Sur ces deux mots, ce n’est même pas la peine de chercher à le corriger. La mission est perdue d’avance.

Anna Diakité, www.kababachir.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.