“L’autre Tibou, le vrai – Le poste avant le pays” (Tribune)

“La politique ruine le caractère” Otto Von Bismarck.

Auto destruction d’un caractère

En lisant votre article intitulé (L’autre Alpha Condé, le vrai), j’ai failli vomir ou faire la diarrhée, mais je ne le pouvais pas au risque d’être transporté manu militari dans un hôpital 5 étoile construit ou rénové par votre gouvernement. Ce qui est sûr, c’est que Conté éternue dans sa tombe. Les faits sont têtus M. Tibou. Heureusement que vos articles au vitriol, les vrais concernant le vrai Alpha Condé sont encore disponibles. Lisez ce passage d’un certain Tibou Kamara lorsqu’il était en exil : « Que pourront-ils revendiquer ces valets de l’aliénation nationale et de la dérive autocratique de Alpha Condé comme place ou avenir dans la Guinée post-Alpha qui se profile à l’horizon ? » Ces valets sont des « carriéristes » pour lesquels « le poste avant le pays » selon le même Tibou. Diantre ! La dignité a foutu le camp chez moi.

Le poste avant le Pays 

« Qui sait flatter sait aussi calomnier » Napoléon Bonaparte.

C’est le même Tibou qui s’est fendu d’un article pour jeter des fleurs à son patron Alpha Condé comme un nouveau marié. Il a oublié que le peuple de Guinée est depuis dix ans dans un mariage forcé et abusif avec le fameux narcissiste Prof de Droit.  Il y a vraiment quelque chose de pathétique avec les politiciens qui ne savent pas quand arrêter lorsqu’ils creusent un trou. Avait-il reluses articles du temps de son exil avant de rédigerson dernier ‘’témoignage’’ ? M. Tibou, regardez-vous dans le miroir s’il vous plaît.C’est un homme qui a renié ses valeurs et principes que vous y verrez. Vous êtes devenu un valet, un carriériste pour lequel « le poste avant le pays » est la devise de nos « cadres ». La politique a ruiné votre caractère.

Adversité contre caractère

« Presque tous les hommes peuvent faire face à l’adversité ; mais si vous voulez tester le caractère de quelqu’un, donnez-lui le pouvoir » Abraham Lincoln.

Je suis de ceux qui avaient une grande estime pour vous et ne m’attendais point à ce que vous tombiez aussi bas que le ventre d’une tortue. Peut-être qu’il suffisait juste de manger et manger et vous taire. Hélas ! Je n’ai jamais vécu l’exil, mais je sais qu’il est très difficile. Cette adversité que vous aviez traversée lorsque le fameux prof vous avait accusé dans la rocambolesque attaque de sa résidence privée en 2011, serait-elle à l‘origine de ce revirement à 190 degrés ? Vous vous en sortez bien depuis votre retour en Guinée en tant que Ministre. C’est cela aussi la mentalité des arrivistes, opportunistes et hypocrites. En devenant ministre, vous ne pouviez plus « momifier » votre caractère. Les Guinéens vous connaissent mieux et très bien depuis.

Pas d’ennemis ou bien lâche tout cours ?

« Vous n’avez pas d’ennemis, dites-vous ? Hélas, mon ami la vantardise est pauvre. Celui qui s’est mêléà la mêlée du devoir que les braves endurent a dû faire des ennemis. Si vous n’en avez pas, le travail que vous avez accompli est petit…Vous avez été un lâche dans le combat » Charles Mackay.

M. Tibou, vous êtes ami avec presque tout le monde pour ne pas dire tout le monde. Vous êtes ami avec le Prof, ami avec Kassory, ami avec Cellou, ami avec moi…Vous roulez pour tout le monde et vous roulez tout le monde dans la farine. A Abidjan, on appelle cela être un excellent boulanger. Quel exploit ? Sacré Tibou !Je salue et célèbre votre intelligence et votre sens de la diplomatie. Vous êtes officieusement le plus grand diplomate que les Nations Unies n’aient jamais eu la présence d’esprit de coopter pour mettre fin à toutes les guerres dans le monde et/ou éteindre les foyers de tension que l’humanité court. L’ironie est que vous n’avez surtout pas réussi à empêcher le prof de greffer ses doigts à la gâchette facile à ses sbires à cause de sa boulimie du pouvoir (Le décompte est macabre). Combien de morts M. Tibou depuis que vous êtes au gouvernement ? Est-ce possible de ne pas avoir d’ennemis ou de s’entendre avec tout le monde où tous les protagonistes ont des intérêts divergents ? M. Tibou est-il plus intelligent que tous les leaders politiques guinéens ou tout juste un lâche ?

 Idiocratie et kakistocratie

« On ne ment jamais autant qu’avant les élections, pendant la guerre et après la chasse »Georges Clemenceau.

M. Tibou est dans cette logique du mensonge. Les élections présidentielles se dérouleront dans quelques mois. Il doit faire la chasse aux électeurs et il est en guerre contre le peuple de Guinée meurtri et fatigué de la gouvernance de M. Alpha. Ce peuple qui veut en finir avec cette gouvernance d’amateurs.

Un glorieux accident de l’histoire nous a conduit à l’avènement de M.Condé à la tête de la Guinée en 2010. Depuis, les Guinéens ont vu l’homme à l’œuvre. A part ceux qui « mangent la Guinée » comme vous M. Tibou, le citoyen guinéen vit le cauchemar de son incompétence et grave, son désintérêt pour le développement socioéconomique du pays. Alpha qui n’a aucune attache en Guinée à part le pouvoir ainsi que les ressources de ma Guinée s’est montré le piètre des présidents guinéens. Le terme « La malédiction des ressources naturelles » ou le « Paradoxe de l’abondance » trouve sa raison en Guinée – moins de croissance économique, peu ou pas de démocratie et pas de développement économique que les pays qui ont moins de ressources.

Voici un petit rappel M. Tibou pour votre mémoire. Sous le magistère du vrai Alpha en Guinée, on a tiré sur un cortège funèbre, tiré sur une ambulance, tiré dans un cimetière, refusé des corps dans une morgue et refusé de restituer des corps de victimes à leurs parents.

Ah les braves ! Sous sa présidence, le bradage et l’exploitation anarchique des mines (au diable l’environnement), l’effritement du tissu social, la corruption endémique, le népotisme…Que dire de la falsification de votre constitution ? Une première dans l’histoire des Républiques voyous. La liste est longue, mais il ne faut surtout pas oublier notre célèbre Assemblée nationale récemment « élue » avec ses députés. Imaginez qu’on donnât un dossier costaud à étudier à ces « élus »dont beaucoup ne savent même pas lire ou parler un bon français à plus forte raison rédiger un rapport. Les Guinéens seront dépités. La Guinée n’a jamais connu une telle médiocrité en termes de parlement, et ne le connaitra jamais. Mon assurance réside dans le fait que je prie le bon Dieu pour cela.

A chaque fois que j’arrive à un pont à péage, je pense au nôtre à Kouria ou Kaka construit par notre Prof et surtout avec les délicieux « malé-gâteaux » que je raffole tant. Je me suis rendu compte il y a belle lurette que notre fameux prof a passé tout son temps à se préparer à prendre le pouvoir, mais jamais à l’exercer comme un grand chef d’Etat avec une grande vision. Quel gâchis ! Comparez les réalisations de Mrs Ouattara et Macky à celles de notre Mansa. C’est la patate et le diamant.

Titanic Guinéen et Baïonnettes

« Vous pouvez tout faire avec les baïonnettes, mais vous ne pouvez pas vous asseoir dessus »Otto Von Bismarck.

Tibou et consorts nous préparent un scénario à la Bouteflika (Président sur une chaise roulante). Cela ne marchera pas. Lorsque l’avenir d’un pays est entre les mains d’un Président grabataire et octogénaire, cela signale le trouble. Je suis optimiste pour la Guinée et cela est dû à l’éveil des consciences et surtout la situation de la précarité et du « Donyi Keren » que vivent beaucoup de mes compatriotes. Ce peuple de Guinée est cette baïonnette, et en voulant vaille que vaille imposer un président au crépuscule de sa vie pour un troisième mandat, vous êtes entrain de vous asseoir par-dessus cette baïonnette.Beaucoup de grandes fesses vont exploser.

C’est dans ce contexte où le Titanic guinéen se dirige tout droit vers l’iceberg avec les prochaines élections présidentielles. M. Tibou essaie de nous revendre du poulet pourri sachant pertinemment que c’est sous leur gouvernance que mes compatriotes affamés et désespérés ont pour la première fois dans l’histoire fait recours à la décharge de Dar-Salam pour manger. Je ne serais jamais surpris si un jour il essayait de nous convaincre que le nouveau président du « parlement guinéen » est aussi méritant du prix Nobel de la Paix que M. Harry Kissinger. Satire isdead.

Signé :

Mackdi Kann

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.