L’axe Boké-Kébou: Une mission technique des TP pour évaluer les biens impactés et indemniser les propriétaires

Une mission technique du Ministère des Travaux publics (MTP) séjourne depuis mercredi, 02 août 2017, dans la préfecture de Boké avec pour objectif de recenser, d’évaluer les coûts et d’identifier (photographiés) les propriétaires  des bâtiments, des plantations ou champs d’anacardier, de palmiers, de manguiers qui dit-on,  seront touchés le long de la route internationale Boké-Kébou, République Guinée Bissau, en vue de leur indemnisation.

Conduite par le Chef de service Suivi du plan de gestion environnementale et sociale des projets routiers au Ministère des TP, Lansana Diawara, cette mission est d’une importance capitale pour les propriétaires qui, au terme de la mission, seront consolés comme l’a rassuré les délégués de la BAD la semaine dernière.

Utile de préciser que cette mission intervient juste, après le passage d’une délégation de la Banque Africaine de Développement (BAD) qui a daigné mettre la main à la poche pour la mise en œuvre de ce projet à dimension sous régional.

Par le biais de cet acte, le ministère des TP entend lier la parole à l’acte. A preuve, ses délégués sur le terrain travaillent  le corridor Baralandé-Dabis, en synergie d’action avec le Bureau Guinéen d’Etudes d’Evaluation Environnementale du Ministère de l’Environnement des Eaux et Forêts (MEEF) ainsi que des cadres de l’Agriculture et de l’Habitat évoluant dans la préfecture. Une manière de prévenir les conflits et réclamations sur le corridor au lendemain du lancement des travaux de construction de l’axe Boké-Kébou.

Pour l’heure, tout se passe à merveille, apprend-on.

Nous y reviendrons…

Mamadouba Camara, correspondant régional Kababachir.com à Boké

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.