Le bilan des manifs ‘’Baffoe’’ et Kassé !

Ansoumane Camara, alias Baffoe, patron des Unités d’intervention et BoubacarKassé, porte-parole de la Sécurité sont loin d’être sur la même longueur d’onde. En cause : le bilan des manifs sont ‘’Baffoe’’ et Kassé. L’un parle d’un poste de police saccagé et son contenu emporté. L’autre évoque un commissariat urbain.  Si le premier officier parle « d’armes de guerre et de munitions », tandis que le second parle d’un fusil

Extraits croisés : «Un procès-verbal de constat a été dressé par un huissier de justice dans la perspective de saisir les autorités judiciaires pour les faits de destruction d’édifices publics, soustraction frauduleuse d’armes de guerre et de munitions, rébellion, outrage à agents, coups et blessures volontaires et incendie volontaire. (…) les manifestants se sont attaqués aux agents des forces de l’ordre, aux biens privés et édifices publics dont plusieurs véhicules privés endommagés, le commissariat urbain de Cosa vandalisé et incendié, quatre agents de police et un gendarme blessés. »

Baffoe ajoute : «Tout le contenu du commissariat a été brûlé. Des véhicules ainsi que trois motos ont été brulés. Environ 20 sacs de riz et un PMAK ont été volés. Le PMAK qui a été pris peut se retourner contre nous, voire même contre eux. » Le bilan est donc confus et à dessein. Le motif est de grossir les actes, enflammer le bilan et enfoncer les possibles présumés coupables. C’est cela aussi l’Etat d’Alpha Condé : complotistes.

 

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.