Le Canada accueille le monde à la COP15 pour protéger la nature (Premier ministre du Canada, Justin Trudeau )

Des plages de sable rouge de l’Île-du-Prince-Édouard dans l’Atlantique aux pics enneigés des Rocheuses dans l’Ouest, en passant par le pergélisol qui recouvre une large part de l’Arctique canadien, le Canada est réputé pour ses paysages. La nature fait partie de l’identité canadienne, mais elle est en danger. Aujourd’hui, nous accueillons le monde au Canada pour veiller à ce que la nature reste au cœur de notre identité pour de nombreuses générations.

Le premier ministre Justin Trudeau était à Montréal aujourd’hui pour accueillir des délégués du monde entier à la 15e réunion de la Conférence des Parties (COP15) à la Convention des Nations Unies sur la diversité biologique. En tant que chef de file mondial en matière de conservation, le Canada a répondu à l’appel en devenant l’hôte de la COP15 du 7 au 19 décembre 2022 afin de favoriser la prise de mesures ambitieuses pour protéger la nature.

Dans son discours d’ouverture, le premier ministre a souligné la volonté du Canada d’assurer la réussite de la COP15 grâce à la collaboration entre partenaires internationaux en vue de convenir d’un ambitieux Cadre mondial pour la biodiversité (CMB) après 2020. Ce cadre servirait de feuille de route collective pour orienter les efforts mondiaux en faveur de la conservation de la biodiversité jusqu’en 2030.

À l’appui de cet objectif, le premier ministre Trudeau a annoncé aujourd’hui que le Canada versera une nouvelle contribution de 350 millions de dollars pour aider les pays en développement – qui abritent la grande majorité de la biodiversité mondiale – à rehausser leurs efforts de conservation. Ce financement servira à assurer la mise en œuvre du futur CMB. Ce montant s’ajoute à plus d’un milliard de dollars que le Canada s’est déjà engagé à verser pour soutenir des projets d’action climatique visant à contrer les effets des changements climatiques sur la perte de biodiversité dans les pays en développement.

Le nouvel investissement annoncé aujourd’hui confirme la place du Canada parmi les chefs de file mondiaux en matière de protection de la nature. Il s’ajoute aux investissements sans précédent de plusieurs milliards de dollars que nous avons faits depuis 2016 pour conserver la nature et la biodiversité ici, au pays, et dans le monde entier. En répondant à l’appel et en mobilisant le monde à Montréal, nous pouvons mettre fin à la perte de biodiversité et bâtir une planète en santé pour les générations à venir.

Citations

« Quand les gens pensent au Canada, ils pensent à nos paysages et à la richesse de notre nature – qui font partie de notre identité. Aujourd’hui, nous accueillons le monde à Montréal afin de poursuivre notre collaboration. Ainsi, nous veillerons à ce que nos enfants et petits-enfants puissent profiter d’un air pur, d’eau propre et d’une nature abondante. »Le très hon. Justin Trudeau, premier ministre du Canada

« La lutte pour la protection de la nature n’a jamais été aussi importante qu’aujourd’hui. Dans le monde, un million d’espèces sont menacées d’extinction. Ainsi, la COP15 offre à notre génération une occasion sans précédent de collaborer en vue de stopper et d’inverser la perte de biodiversité et de créer un monde positif pour la nature. Le Canada a pris l’initiative d’accueillir le monde à cette conférence et y voit une occasion de rallier l’ambition fédérale, provinciale, territoriale et autochtone de protéger 30 % de nos terres et de nos eaux d’ici 2030. »L’hon. Steven Guilbeault, ministre de l’Environnement et du Changement climatique

Faits saillants

  • Le Canada a l’objectif ambitieux de protéger 25 % de ses terres et de ses océans d’ici 2025, et 30 % de ceux-ci – une masse terrestre presque aussi grande que l’Union européenne – d’ici 2030. Durant la COP15, le Canada continuera d’encourager les autres pays à s’engager à conserver 30 % des terres et des océans de la planète d’ici 2030.
  • Le Canada est déjà un chef de file en matière de conservation de la nature :
    • Depuis 2016, nous avons fait les deux investissements les plus importants de l’histoire du Canada pour protéger nos terres. Nous avons investi plus de 1 milliard de dollars dans l’initiative du Patrimoine naturel et alloué 2,3 milliards de dollars dans le cadre du Budget 2021 pour protéger la nature, lutter contre les changements climatiques et créer des emplois.
    • Ces investissements prévoient plus de 440 millions de dollars pour aider les Premières Nations, les Inuits et les Métis à protéger la nature et la biodiversité grâce à leurs droits et à leurs modes de connaissance uniques. Il s’agit également d’un moyen efficace de favoriser la réconciliation avec les peuples autochtones.
  • Dans les semaines qui ont précédé la COP15, le Canada a déjà annoncé un financement de plus de 185 millions de dollars destinés à des initiatives de conservation au pays et à d’importantes mesures pour la protection des espèces en péril, notamment :
    • 109 millions de dollars du Fonds des solutions climatiques axées sur la nature pour la réalisation de 40 projets de conservation à travers le pays;
    • Plus de 60 millions de dollars par le biais de l’initiative du Patrimoine naturel bonifié pour favoriser le rétablissement et la protection de certaines des espèces les plus emblématiques du Canada;
    • Le lancement de consultations sur l’évaluation de la situation du monarque et du bourdon de l’Ouest.
  • La 15e réunion de la Conférence des Parties (COP15) à la Convention des Nations Unies sur la diversité biologique réunit près de 20 000 délégués de plus de 190 pays et États membres pour engager d’importantes négociations et un dialogue concernant la conservation de la biodiversité.
  • La délégation canadienne à la COP15 est dirigée par le ministre de l’Environnement et du Changement climatique, Steven Guilbeault, et réunit des représentants du gouvernement fédéral et des gouvernements provinciaux et territoriaux, d’organisations autochtones, d’organisations de la société civile et d’organisations non gouvernementales, du milieu des affaires et de la jeunesse.
  • Durant la COP15, le pavillon du Canada exposera les mesures mises en place au Canada et fera valoir son rôle de chef de file en matière de conservation de la biodiversité. On y encouragera l’établissement de partenariats et la prise de mesures ambitieuses. De plus, la voix des peuples autochtones, des femmes et des jeunes y sera exprimée. Un village autochtone présentera le rôle indispensable des peuples autochtones en tant que gardiens de la terre et offrira un espace de rassemblement aux participants autochtones à la conférence.
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.