‘’Le Chinois’’ et l’électrification : symbole de l’amateurisme ?

Si la pièce jointe contient des images, elles ne s’afficheront pas.   Télécharger la pièce jointe d’origine

On ne cessera jamais de dénoncer l’amateurisme maladif de ce régime bâti sur le népotisme et l’à-peu-près. Pendant près de dix ans en effet, c’est le même spectacle. La tendance. Les mêmes projets, les mêmes programmes. La population, elle est abusée. Sans cesse par ceux qui sont sensés incarner le changement, le vrai.

Ainsi vint cette histoire du Chinois – en réalité c’est un Coréen – qui devrait électrifier la région de Savane. Le gouvernement s’en est mal pris. Et aujourd’hui, Kassory, la cheville ouvrière du projet, paie cash. Et voilà la déclaration qui a tout foutu en l’air et qui alimente les réseaux sociaux : « Il y a cinq ans, des chinois et coréens qui étaient partis à Kankan, pour l’énergie solaire (…) malheureusement tout était prévu, ils ont même trouvé du terrain qu’ils ont déblayé, le chinois est mort. C’était un investissement privé. Ça tué trois années d’efforts. Sinon Kankan serait dans la lumière aujourd’hui. C’est ça la vérité. Le programme couvrait cinq villes de la haute Guinée. C’est moi qui l’avais négocié. 10 mégawatts à Kankan, 2 mégawatts à Dabola, 3 mégawatts à Faranah etc. Toute la Haute Guinée était couverte. Malheureusement à la dernière seconde, le chinois est mort. C’était un investissement privé, les partenaires n’ont pas pu continuer. » Une réelle bourde de com.

En effet, Don Kass met davantage a nue, l’incapacité du gouvernement à faire face à l’anticipation. Trop de questions restent sans réponse : Pourquoi depuis deux ans c’est maintenant qu’on parle du ‘’Chinois’’ ? Pourquoi Maldo Kaba n’avait pas voulu accompagner Kassory dans ce projet ? Pourquoi les partenaires du Chinois n’ont pas continué ? Quel autre projet a-t-on mis en gestation pour pallier l’absence du Chinois ? Que d’amateurisme ! Et Don Kass paie rubis sur ongle. Il est actuellement la risée de ses compatriotes. Comme ce fut le cas avec K au carré et son enlisement dans les chiffres devant le Parlement. De quoi davantage agacer le PM. Mais, il y a des bourdes, on les paie cash. Kassory n’en fera pas obstacle.  Même sans le Chinois !

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.