Le collectif des avocats s’inquiète de la dégradation de l’état de santé de Foniké Menguè

Interpellé dans la nuit de vendredi à ce samedi 30 juillet à son domicile par un groupe de militaires encagoulés et armés et incarcéré à la maison centrale de Conakry avec Ibrahima Diallo, chargé des opérations du FNDC et Saikou Yaya Barry de l’UFR, l’état de santé de Foniké Mengué, Coordinateur du FNDC, se dégrade.

C’est le collectif des avocats de ces trois militants pro-démocraties, qui en a fait l’annonce. S’adressant aux autorités judiciaires, les avocats en charge de la défense de Oumar Sylla alias Foniké Menguè, Ibrahima Diallo et Saikou Yaya Barry, disent avoir adressé un courrier au doyen des juges d’instruction pour qu’il puisse autoriser à leur client à effectuer des visites médicales externes pour qu’il puisse passer tous les examens médicaux, la radio, sur tout son corps, des examens médicaux très approfondis.

 « Le collectif des avocats chargés de la défense de Oumar Sylla alias Foniké Menguè, Ibrahima Diallo et Saikou Yaya Barry est très très inquiet surtout de la dégradation et de la précarité très très poussée surtout de l’état de santé de notre client Monsieur Oumar Sylla alias Foniké Menguè. Aujourd’hui, il est en prison et il se tord de douleur. Il a de fortes douleurs au niveau des reins, des deux membres supérieur et inférieur, au niveau de tout son corps, pratiquement la nuit il ne dort pas. Son état de santé s’est fortement dégradé et cela est lié aux conditions brutale et violente de son arrestation dont il a été victime par deux fois. Les images insoutenables montrant sa première arrestation et la dernière fois manu militari prouvent que son état de santé est très très grave. Nous avons adressé un courrier au doyen des juges d’instruction pour qu’il puisse autoriser notre client à effectuer des visites médicales externes pour qu’il puisse passer tous les examens médicaux, la radio, sur tout son corps, des examens médicaux très approfondis pour qu’on puisse effectivement situer l’origine du mal afin qu’un traitement approprié soit apporté. Nous attendons incessamment une réponse rapide autorisant l’infirmerie de la maison centrale à conduire immédiatement à l’hôpital notre client pour des examens afin qu’il puisse être soulagé », a indiqué Me Salifou Béavogui.

A noter que ces trois militants pro-démocratie, ont déjà été auditionné et leur jugement est très attendu, alors que l’annonce de la dissolution du FNDC par le gouvernement suscite des vives réactions tant en Guinée qu’à l’international.

Alfred Bangoura, www.kababachir.com  

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.