Le corps d’El hadj Doura en route pour son village, où il sera inhumé dimanche

Après la prière vendredi à la grande mosquée Fayçal de Conakry, le corps d’El hadj Doura est en route pour la Guinée profonde. Première étape, Mamou, la ville carrefour, où des citoyens de la localité vont également prier sur le corps avant qu’il ne soit transporté à Dalaba, où il sera inhumé dimanche dans son village à Bindi, à côté de ses parents.

L’opérateur économique qui a été enlevé le 05 décembre 2017 aux environs de 5 heures du matin, alors qu’il s’apprêtait à aller accomplir la prière de l’aube à la mosquée, a été retrouvé mort quelques mois après.

Même si les circonstances de son décès restent encore à élucider, la famille s’est quand réjoui d travail effectué par les services de sécurité, en l’occurrence, la gendarmerie nationale, qui a pu mettre main sur plusieurs personnes impliquées dans cette opération de kidnapping.

Malgré le payement d’une rançon de 100 mille dollars, les ravisseurs qui avaient demandé à ce qu’on augmente l’enveloppe financière, ont refusé de libérer ce vieux de 80 ans, jusqu’à ce que mort s’en est suivie.

Sur les circonstances de sa mort, le présumé cerveau de l’enlèvement, El hadj Mohamed Diallo, qui a été arrêté en Guinée-Bissau, avec certains de ses complices, parlent d’une mort naturelle, liée à la maladie de diabète dont il souffrait depuis longtemps.

Son corps déterré et exhumé par les médecins légistes, qui ont confirmé son identité, après plusieurs mois, a été transporté à la morgue de l’hôpital Ignace Deen, pour son traitement et son enterrement en bonne et due forme.

En attendant  le deuil de la famille, les services de sécurités, qui ont procédé à plusieurs arrestations, sont en train de reconstituer les faits et chercher à mettre main sur certains complices en cavale.

Abdoul Wahab Barry, www.kababachir.com

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.