Le FNDC dans la rue le 14 octobre : peur sur la Guinée !

On ne sait jamais quels seront les contours. Et quelle en sera la finalité ou les conséquences ou l’issue. Mais, le FNDC s’en va contre le forcing. Il s’était fait passer comme aphone, mais, voilà le FNDC qui réplique contre« l’arrogance, les intimidations et la répression, armes ultimes des imposteurs », car, « C’est à ce prix seulement que nous libérerons notre pays des clans mafieux, et empêcherons toute velléité de confiscation de notre démocratie et de nos libertés. »

Les hostilités commencent donc dès ce lundi, 14 octobre 2019. Ainsi lit-on dans la déclaration faite à l’issue d’une rencontre des acteurs anti-3è mandat, à Conakry. « Maintenant que M. Alpha Condé a exprimé publiquement le 23 septembre 2019 sa décision de faire un coup d’Etat constitutionnel aux conséquences néfastes pour la Guinée et pour la sous-région, le FNDC lance un appel à la mobilisation de tous les guinéens pour faire barrage à ce macabre projet des ennemis de notre pays », indique-t-on dans la déclaration, tout en rendant Alpha Condé « responsable de toute violence contre les citoyens et leurs biens durant ces manifestations dont l’unique but est de défendre pacifiquement la Constitution de Mai 2010. »

Le RPG n’a pas encore réagit à cette déclaration, mais, dans les prochaines heures, on pourra bien entendre les clairons. Et du côté de la Police, Keira menaçait d’empêcher toutes manifs « vaille que vaille ». Les hostilités sont donc lancées. Et finie la trêve.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.