Le FNDC ferme les issues: quels nouveaux interlocuteurs pour Don Kass ?

On ne connait pas encore le calendrier dont se servira Kassory Fofana. Alpha Condé s’est juste limité à l’inviter à initier des consultations à l’endroit des acteurs politiques de tous bords et autres acteurs sociaux. Donc aucune durée n’est précise.

Pendant ce temps, les interlocuteurs les plus crédibles qui écument le FNDC ferment carrément la porte aux élucubrations à venir, dénonçant au passage ce qu’ils appellent parjure. C’est dire que la première longue traversée de désert devrait être pour Kassory Fofana de trouver de nouveau interlocuteurs, même en carton pour certainement tenter de valider la forte demande d’Alpha Condé. Ce serait donc l’opportunité pour des minables groupements, associations à la sauvette et particules politiques infestant le RPG de s’assumer et donc de se prononcer en faveur de la modification constitutionnelle.

Ce conglomérat s’est d’ailleurs prononcé. A ce titre, Kassory n’aura rien à faire, car, toute la crème syndicale, politique, de la société civile se trouvent bien implantée au sein du FNDC. Nul interlocuteur ailleurs. Sauf au RPG et ses simulacres et navrants alliés. Kassory Fofana n’aura que ses yeux pour pleurer auprès des Institutions républicaines déjà gérées par des militants (HAC de Martine Condé, Cour constitutionnelle de Bangoura, INIDH d’Alya Diaby, Conseil économique de Rabiatou Sérah, etc.) Le OUI attendu pourrait bien y trouver des échos. Du moins, c’est qu’on croit. C’est du politiquement correct.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.