Le FNDC s’insurge contre ‘’un mémorandum conflictogène et haineux’’ attribué à une communauté en Guinée forestière

Alors qu’on s’approche à grand pas de la présidentielle du 18 octobre, le FNDC s’insurge contre un mémorandum attribué à une communauté de la Guinée forestière.

Dans un communiqué, les opposants au 3ème mandat condamnent énergiquement ce mémorandum de délation et de haine qui traduit la réalité de la politique de division et de destruction des fondements de l’unité nationale prononcée par le régime d’Alpha Condé.

Cette plateforme de l’opposition et de la Société civile l’a exprimé suite à la publication d’un mémorandum adressé à Alpha Condé et attribué à la Communauté Konia de la Guinée forestière, qui a fuité.

Lisez le communiqué du FNDC  

« Le FNDC est meurtri par un mémorandum conflictogène et haineux daté du 27

juillet 2020 adressé à M. Alpha Condé au nom de la jeunesse de la « communauté »

Konia de la Guinée Forestière.

Il est intolérable qu’avec l’appui de l’administration publique locale de N’zérékoré

un groupuscule de militants du RPG s’arroge impunément le droit de parler au

nom de toute une « communauté » pour exiger de l’Etat un règlement de compte, la

persécution et la punition injustifiée de citoyens guinéens dans leur propre pays.

Ce document incendiaire et odieux n’est autre qu’une demande de part de butin,

de récompense formulée par la milice qui a perpétré les massacres des 22 et 23

mars 2020 à N’zérékoré. Ce document est aussi une preuve que cette milice est

bien protégée par le pouvoir de M. Alpha Condé pour lequel elle commet des actes

de violence sans être inquiétée.

Le FNDC condamne énergiquement ce mémorandum de délation et de haine qui

traduit la réalité de la politique de division et de destruction des fondements de

l’unité nationale prononcée par le régime d’Alpha Condé.

Nous dénonçons cette manipulation éhontée et la caporalisation de la justice qui

n’a cessé de faire preuve de deux poids deux mesures en s’acharnant contre les

démocrates opposés au troisième mandat, et en protégeant les partisans violents

et haineux de M. Alpha Condé.

Le FNDC exige la libération immédiate et sans conditions de tous les opposants

au projet de troisième mandat dont celle de toutes les personnes injustement

détenues à Kankan dans le seul but de terroriser et d’attiser la haine

intercommunautaire dans la région de N’zérékoré. »

Ensemble unis et solidaires, nous vaincrons!

Conakry, le 29 août 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.