Le journaliste Mamadou Saliou Diallo enfin libéré

Après prés de trois semaines de détention à la Maison centrale de Conakry, notre confrère, Mamadou Saliou Diallo, journaliste et Directeur de Publication www.nouvelledeguinee.com a été libéré le jeudi 05 juillet, grâce à une forte mobilisation des hommes des médias.

Peu après sa libération, voici ce qu’il a posté sur sa page facebook.

« Près de trois semaines de détention illégale et arbitraire dans les geôles du régime de Alpha Condé, j’ai recouvré ma liberté ce jeudi 05 juillet 2018. Une liberté provisoire, du moins.
Suite à la publication d’un article concernant les raisons supposées du blocage du projet de construction de la Prison Moderne de Yorokoguia dans les colonnes de nouvelledeguinee.com, le ministre de la justice et garde des sceaux, Cheik Sakho, porte personnellement plainte contre moi. Dans tous ses états, il me fait traquer discrètement par INTERPOL Guinée.
Avec la complicité d’un ancien confrère, les flics de la DPJ m’interpellent manu-militari, le 19 juin dernier, au restaurant  » Le Cercle », à Nongo, dans la commune de Ratoma alors que j’étais en train de suivre tranquillement le match de la Coupe du Monde Russie vs Egypte.
Armés jusqu’aux dents, furieux, les limiers me conduisent dans les locaux de la DPJ avant de me déférer, trois jours plus-tard, à la Maison Centrale de Conakry.
Je remercie le Tout-Puissant, le TOUT – MISÉRICORDIEUX, le TRÈS – MISÉRICORDIEUX pour ma libération. Je remercie ma famille, mon avocat, les patrons des différentes Associations de Presse, je remercie les journalistes de la presse locale, Reporter Sans Frontière, les Nations Unies, pour leur soutien. Merci à toutes et à tous. A bas l’abus de pouvoir en Guinée. Vivement la justice. Vive l’Etat de Droit
. »

www.kababachir.com

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.