Le ministre de la communication rencontre les associations de presse

A peine installé dans ses  fonctions, le nouveau ministre de l’Information et la Communication a conféré ce lundi avec les associations de presse.

Amara Somparé, accompagné de ses proches collaborateurs, a été accueilli à la Maison de la presse à Coléah.  C’est la toute première  rencontre de prise de contact entre le nouveau ministre de la communication et les hommes des médias.

Au nom des associations de presse, le porte-parole de la presse privée, a après avoir remercié le ministre pour son déplacement, a expliqué les difficultés que rencontre aujourd’hui la presse guinéenne, notamment la Maison de la presse, dont le prix du loyer est passé de 8 000 000 GNF en 2010à 20 000 000GNF en 2018. C’est pourquoi, plaide-t-il, ‘’nous sollicitons la construction d’une Maison de presse digne du nom.’’

Amadou Tham Camara, dira à cette occasion, que la presse constitue le baromètre de la démocratie. C’est à tire qu’une journée nationale de presse est annoncée par le Chef de l’Etat lui-même. Une occasion pour les hommes des médias et les autorités d’échanger sur des questions essentielles  qui assaillent la presse guinéenne.

En réponse, le ministre de la Communication dira que l’un des objectifs de son département est de créer un cadre de concertation permanent avec les hommes des médias, parce que, explique-t-il  il n’y a  pas deux presses. ‘’Que ça soit la presse publique ou la presse privée, en tant que journaliste vous exercez le même métier’’, fait remarquer Amara Somparé.

Pour le Chef du département de la Communication, cette démarche vise à s’enquérir des difficultés auxquelles les journalistes guinéens sont confrontés. A savoir harmoniser certains textes qui permettront aux journalistes d’exercer leur métier dans les règles de l’art.

Sans prendre trop d’engagement, Amara Somparé dit être ouvert à toutes les questions devant permettre d’améliorer les conditions de vie et de travail des journalistes.

C’est par la visite des locaux de la Maison de la presse que la rencontre a pris fin après près de deux heures d’entretien.

Abdoul Wahab Barry, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.