Le passage à vide du ministre Thierno Ousmane Diallo

Il est venu dans le gouvernement, suite à une alliance de l’UPR avec le RPG. Il y est resté durant des années. Thierno Ousmane Diallo était jusque-là le ministre du Tourisme, de l’Hôtellerie et de l’Artisanat ce, depuis 2015. Son passage aura été marqué par un gâchis. Un seul exemple suffit pour illustrer son passage à vide à la tête du département : le cas du voile de la mariée (Kindia)

Thierno Ousmane Diallo a observé la décrépitude du site. Presque en complice coupable. Il y a un an en effet, il déclarait :« Ce site fait la hantise du ministère  parce qu’il y a plus de dix demandes de personnes qui veulent mettre ce site en valeur. J’ai invité tous ceux-ci à fournir un cahier de charge et prouver leur capacité technique à gérer le site, mais jusqu’à présent personne n’a été capable de le faire. Nos portes restent ouvertes, mais nous ne donnerons ce site qu’à ceux qui ont la capacité financière et technique de le mettre en valeur. Déjà comme vous l’avez constaté, il est dans un état de dégradation très avancée, non  pas par la faute du ministère. »

Et pourtant, ce ministre dépassé devrait ne devrait pas s’enfermer. Son rôle est aussi de vendre la Guinée aux investisseurs. Comment peut-on réhabiliter un site qu’on ne connait pas ? Le voile de la mariée offre une image désolante. Une image que lui-même ministre d’alors avait décrite : « Il y a moins d’eau parce que les femmes maraichères ont essayé d’installer leurs jardins potagers en aval du marigot qui déversait l’eau sur la montagne. Il y a un ensemble de désordre et de dégâts qui font qu’il faut beaucoup d’argent pour le mettre en valeur. » Et de conclure :« Nous n’avons pas cet argent dans notre portefeuille. »

Suffisant d’avoir une idée du résultat de ce vieux à la tête du Département du Tourisme.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.