Le PDG d’Air France démissionne après le rejet de l’accord salarial

Le projet d’accord salarial soumis au vote par le président d’Air France Jean-Marc Janaillac n’a pas convaincu les salariés du groupe qui l’ont rejeté à 55,44%. Le PDG a annoncé sa démission dans la foulée.

Jean-Marc Janaillac jette l’éponge. Après un défaut d’accord trouvé avec les salariés d’Air France, le président de la compagnie aérienne a annoncé sa démission lors d’une conférence de presse.

« J’assume les conséquences de ce vote et je remettrai dans les prochains jours ma démission aux Conseils d’administration d’Air France et d’Air France-KLM », a déclaré Jean-Marc Janaillac face aux journalistes, en regrettant un « immense gâchis ».

Les personnels d’Air France ont rejeté à 55,44% le projet d’accord salarial soumis au vote par le président d’Air France Jean-Marc Janaillac, qui avait conditionné son maintien en poste au résultat de cette consultation, a annoncé vendredi la direction sur Twitter.

Le taux de participation s’est élevé à 80,33% parmi les 46.771 salariés d’Air France (sous contrat français) invités à répondre à la question: « Pour permettre une issue positive au conflit en cours, êtes-vous favorable à l’accord salarial proposé le 16 avril 2018 ? ».

https://www.lexpress.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.