Le Ramadan tire à sa fin : Conakry dans la fièvre de la fête


A l’approche de la fête l’Aïd el Fitr qui marque la fin d’un mois de jeûne,  comme le recommande  ce 4ème pilier de l’islam, les fidèles musulmans guinéens, à l’instar de leur coreligionnaire du monde, s’apprêtent à célébrer cette fête.

Alors que la fête devrait être célébrée soit le mardi 04 ou le mercredi 05 juin, suivant l’apparition du croissant lunaire, les préparatifs vont bon train.

A Conakry, malgré une conjoncture économique difficile, en cette période, les responsables des familles s’activent à trouver les tenues des fêtes pour les enfants, les épouses et les autres membres de leurs familles respectives.

Au marché Madina, le grand marché de la capitale, vendeurs et acheteurs se bousculent. Les uns profitent de cette période pour en tirer le maximum de profit, les autres se plaignent de la flambée des prix du prêt-à-porter et d’autres articles divers. On assiste à des embouteillages terribles et des longues files d’attentes devant les guichets des banques.  

Dans les ateliers de couture, le respect des délais reste la grosse question, qui entraine souvent des disputes entre clients et couturiers, qui sont obligés de faire des nuits blanches pour le respect des rendez-vous. Mais la plupart des tailleurs, ne pourront honorer leur engagement, compte tenu de l’ampleur des tâches à faire à l’approche de la fête.

Même constat dans les salons de coiffure qui, après une période de vache maigre, à cause du mois saint de Ramadan, entendent saisir des opportunités pendant cette fête. Là aussi, on assiste à de longues files d’attente, des clients, notamment les filles, car chacun voulant se rendre plus belle le jour de la fête.

Toutefois, il importe de rappeler que la fête de ramadan, c’est aussi une période de traite pour les professionnels de la filière viande, les poulets et les autres produits alimentaires.

A ce niveau aussi, c’est l’affluence, car chacun voulant trouver sa part pour la rupture du jeûne qui marque la fin de Ramadan.

En attendant de se situer sur la date de la fête de Ramadan, c’est la dernière ligne route du jeûne pour les fidèles musulmans.

Abdoul Wahab Barry, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.