Le régime zigouille des manifestants : Condé accuse, Keira dément !

On ne sait pas s’il faut écouter les accusations d’Alpha Condé ou si s’il faut se limiter au démenti de son ministre de la Sécurité. Le premier, au regard des nombreuses victimes par balles issues pour l’essentiel des forces de l’ordre au cours des manifestations politiques index : « Je sais que les opposants, eux-mêmes, blessent les gens et tuent pour discréditer le gouvernement. C’est pourquoi, j’ai donné les moyens aux agents des forces de l’ordre pour pouvoir, de façon civilisée, gérer les manifestations. »

Il n’en fallait pas plus pour que le ministre de la Sécurité du même président de la République démente : « Nous sommes sûrs que ce sont des bandits qui infiltrent les manifestations qui sont les auteurs des crimes odieux. » Alpha Ibrahima Keira tranchait ainsi dans le vif. Par ricochet fait mentir son mentor.

Même si, sachant qu’il s’expose et met dans la balance son poste, ce ministre a recadré pour décrire les circonstances de la mort d’un élève : «Certainement le jeune a été faussé par une balle perdue. » C’est ce qui est absolument faux, car, selon des témoins confirmés par Dalein Diallo, c’est la BAC 4 qui a tiré sur la foule. Le gouvernement a annoncé – comme toujours – une enquête, mais vite refermée. Classée donc sans suite.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.