Le RPG en sursis en Haute Guinée : le début de la fin !

Diané, zéro ! C’est entre autres slogans hostiles qui ont marqué l’accueil de Mohamed Diané, dans la capitale de la Haute Guinée, ce jeudi. Selon la presse locale, « La délégation du ministre de la Défense nationale Dr Mohamed Diané qui était partie rencontrer les manifestants de Kankan au domicile du Sotikèmö, a été momentanément pris en otage par un groupe de jeunes de Nabaya. »

Ce déchaînement des passions en dit long sur le niveau de désillusion des militants du RPG de Kankan, Siguiri et Kouroussa. Toutes ces villes acquises, jusque-là pour le RPG se voient oubliées par le régime. L’électricité est devenue une denrée introuvable. Avec ces slogans hostiles à l’endroit de Diané, c’est le début de la fin du RPG en haute Guinée.

Pour Ousmane Kaba du PADES, « Depuis 03 ans, nous avons sensibilisé la population de ces régions qu’il faut exiger que le gouvernement fasse des investissements dans le domaine de l’électricité dans ces régions qui se représentent 60% du territoire national. Donc si aujourd’hui les populations de Siguiri, Kankan, de la haute Guinée et bientôt la Forêt, se lèvent pour exiger, mais nous ne pouvons qu’être satisfaits. »

Diané et Cie doivent savoir que « Le triomphe des démagogies est passager, mais les ruines sont éternelles.»

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.