Le RPG se prononce sur le cas Gassama et Bantama

Le coordinateur de la cellule de communication du RPG estime que Mais Bantama Sow en tant que militant du RPG a le plein droit de s’exprimer sur n’importe quel sujet en Guinée et de la manière la plus libre possible.

Depuis 2010 jusqu’aujourd’hui, poursuit Sidiki Touré « Je ne sais pas si vous avez pu recenser, identifier tous les propos amers, méchants, antipatriotiques, antidémocratiques qui ont été enregistrés dans notre pays. Aujourd’hui, on ne peut pas s’en prendre à M. Bantama Sow parce que d’abord il est militant du RPG/AEC, ensuite il est ministre de la République, c’est parce qu’il est RPG qu’on parle de ça. » Pour le parti au pouvoir, on ne doit pas n’incriminer Bantama Sow.

S’agissant de Gassama Diaby, Sidiki Touré dit ne pas vouloir faire de commentaire. « Ce qui est sûr, nous ne serons pas d’accord avec quelque sanction de quelque nature que ça soit contre M. Bantama Sow. Si la loi doit être utilisée contre un citoyen dans un cadre donné, ça doit être élargi à tous ceux qui sont concernés par les mêmes problèmes. Donc nous demandons bien à ceux-là, qui veulent créer ou amuser la galerie, autour de cette affaire de bien réfléchir avant d’agir. Le parti ne sera pas d’accord. »

A bon entendeur salut !

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.