Le RPG veut mettre «la Guinée au-dessus des intérêts mercantiles »

Il s’entête à tout-va, mais le moindre vent de grèves, de marches politiques, le RPG monte sur ces grands chevaux pour narguer, soit les opposants, soit les syndicalistes et aujourd’hui la société civile. Partout on crie au complot. A la manipulation et à la compromission.

Sans aucune cohérence, le parti au pouvoir où chacun peut dire tout et n’importe quoi cherche à accuser et à se défendre. Souvent, on fait croire aux crédules que le président est tout sauf fermé au dialogue et à la concertation. La même chanson est chantée durant une décennie.

C’est ainsi, pour respecter la règle, un député s’est emparé du micro récemment pour dire des balivernes : «Nous avons vu des gens dans la rue pour exiger au chef de l’Etat de l’augmentation de salaire de 40%. Ceux qui ont exigé cela, est-ce qu’ils ont réfléchi ? Parce qu’en économie, lorsque vous créez une source de dépense, vous devez aussitôt créer une source de recettes… Il faut que nous mettions la Guinée au-dessus des intérêts mercantiles. Il faut que les uns et les autres comprennent que le chef de l’Etat Alpha Condé n’a pas peur. » Il n’a pas peur, mais il n’est jamais là quand ça chauffe. Il n’a pas peur, mais avec le SLECG version Camarade Soumah, lui qui a la boulimie de voyager est resté confiné durant de longues semaines.

 

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.