Le siège du SLECG vandalisé : «les commanditaires sont connus », réagit Soumah

Le Siège du SLECG  été vandalisé par des inconnus dans la nuit du mardi au mercredi 08 Août, a appris votre quotidien électronique.

Selon nos informations, les visiteurs ont emporté avec eux des matériels, des documents, mais aussi de l’argent, dont on ignore le montant.

En réaction à cette attaque nocturne, le Secrétaire général du Syndicat libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée (SLECG) accuse le camp adverse d’être à l’origine de cette attaque.

Selon Aboubacar Soumah,  parce que c’est de lui qu’il s’agit, le camp de Sy Savané, qui a été remplacé récemment à ce poste par Mme Kadiatou Bah, à l’issue d’un Congrès au cours duquel le camp de Soumah n’a pas pris part, serait à l’origine de ce cambriolage.

« Ce matin moi j’ai été réveillé par le gardien qui m’informe qu’un groupe de loubards est venu s’attaquer au siège. Ils ont cassé les portes, caillassé tous les appareils et machines qui sont à l’intérieur et emporté nos documents. Et je vous informe que les commanditaires sont connus, mais nous attendons notre avocat avant d’entreprendre toute décision ».

Comme on le voit, le mouvement syndical se déchire alors qu’aucune issue n’a encore été obtenue à crise sociale, suite à la grève générale et illimitée de l’inter centrale syndicale (CNTG-USTG), dont le mot d’ordre reste toujours en vigueur, malgré la reprise des activités économiques.

Alfred Bangoura, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.