Le sombre pacte de Nétanyahou avec l’extrême droite

Avant les élections législatives du 9 avril, le premier ministre israélien a abattu l’interdit qui isolait les héritiers du rabbin Meir Kahane, regroupés au sein du petit parti Force juive, explique le correspondant du « Monde » à Jérusalem, Piotr Smolar.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.