Les avocats des opposants écroués seront face à la presse ce mercredi


Alors que leur audition se poursuit avec les juges d’instructions, les avocats des opposants écroués seront face à la presse cet après-midi à la Maison commune des journalistes à Kipé.
Maitre Salifou Béavogui et ses collègues avocats devront expliquer aux journalistes, l’évoluation de ce dossier après la suspension de leur participation à la procédure.
En détention sans jugement depuis novembre, les opposants incarérés à la Maison centrale de Conakry, en l’occurence Ousmane Gaoual Diallo, Chérif Bah, Abdoulaye Bah, Etienne Soropogui et Cellou Baldé, poursuivent leur audition sans leur avocat.
C’est pour cette raison qu’ils refusent de répondre aux questions des juges d’instructions.
“Nos clients ont été reçus hier, mais ils n’ont pas voulu parler à notre absence. Cependant, nous prenons acte et le moment venu, nous aviserons ça. Donc, nous attendons la suite et pour l’instant, nous n’avons aucune date par rapport à la prochaine audition”, a expliqué Me Salifou Béavogui.
Pour rappel, ces détenus poursuivis notamment pour fabrication, stockage, détention et transfert d’armes et de munitions, ont opté pour la plupart d’entre eux pour le silence radio.
Aucune question ne sera répondue sans leurs avocats. une situation qui prend une nouvelle allure dans le feuilleton judiciaire.
Ibrahima Sory Camara, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.