Les Forces sociales flétrissent « cette attitude orgueilleuse et arrogante du gouvernement »

Dans une déclaration rendue publique cet après-midi et après avoir été gazées par les forces antiémeutes sur les hauteurs de la Tannerie-Cosa, les Forces Sociales de Guinée ont flétri ce qu’elles appellent « attitude orgueilleuse et arrogante du gouvernement ». Et du coup, « prennent acte de la volonté manifeste du gouvernement à violer délibérément les droits fondamentaux qui fondent toute nation démocratique. »

Voici un extrait de ladite déclaration : « Les Forces sociales de Guinée, déplorent et dénoncent avec la dernière énergie des prises en otage ciblées et brutales de leurs membres et sympathisants et rappellent que ces actes antidémocratiques et d’un autres âge n’altéreront pas le juste combat pour le mieux et bien être des populations.Par ailleurs, les Forces sociales de Guinée invitent toute la population guinéenne à s’approprier de la revendication et à arrêter toute activité économique et professionnelle sur toute l’étendue du territoire national à partir de maintenant jusqu’à nouvel ordre. »

C’est pourquoi, « Les forces sociales de Guinée prennent à témoin la communauté internationale et invitent les juridictions internationales et de façon spécifique la cour Pénale internationale à s’intéresser de très près aux graves violations des droits de l’homme qui sont en cours actuellement en Guinée. »

Déjà, Suite à ces violences, l’Institution nationale indépendante des droits humains (INIDH) a publié une déclaration pour appeler au calme et à une sortie de crise.

 

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.