Les Français d’origine Africaine s’organisent pour aider les plus démunis en France

Les Français d’origine Africaines s’organisent pour aider les plus démunis en France.

En cette période de pandémie de COVID-19, des Français d’origine Africaines s’organisent pour aider les plus démunis en France.
Dans un entretien accordé à notre rédaction, le président de l’ONG Humanitaria revient sur cette action humanitaire :

Lisez plutôt l’interview

Focus Africa: Vous êtes le président de l’ONG Humanitaria. Pouvez-vous nous décrire les objectifs?

Dawari HORSFALL: Je suis effectivement le fondateur de cette association qui œuvre dans les quartiers en menant des actions socio culturelles, d’insertion et également de solidarité humanitaire. Dans le cadre de la pandémie, nous avons donc envisagé de participer à notre échelle afin de tenter de freiner le développement de cette épidémie au sein de notre ville. Avec des bénévoles de l’association, nous avons créé un projet de fabrication de visières à l’aide d’imprimantes 3D et de divers matériaux.

Ces visières seront essentiellement destinées aux EHPAD, les Maisons de retraites, (Centres d’accueil de personnes âgées) et à certains commerçants de Massy et de Palaiseau. Nous pouvons fabriquer une trentaine de visières par jour.

Focus Africa: Allez-vous étendre ce dispositif aux livreurs, personnes en contact avec le public ainsi qu’aux autres associations ?

Dawari HORSFALL: C’est une bonne question car de nombreuses personnes nous ont contactés mais, à l’heure actuelle, nous ne sommes pas en mesure de produire plus car nous ne disposons pas d’imprimantes 3D en nombre suffisant. J’en profite donc pour lancer un appel aux autres associations et aux particuliers à ce sujet: pouvez-vous nous aider à acquérir plus de machines de ce type?

Focus Africa: Donc, vous suggérez qu’il est souhaitable de solliciter différents partenaires privés susceptibles de vous accorder des moyens nécessaires à l’acquisition de ces imprimantes ?

Dawari HORSFALL: Vu le degré de lenteur administrative actuelle, nous supposons que les moyens alloués nous parviendraient probablement après la pandémie donc il serait plus profitable de bénéficier de dons de machines provenant des particuliers et des entreprises.

Focus Africa: Pourriez-vous nous décrire une imprimante 3D?

Dawari HORSFALL: Une imprimante 3D est une imprimante classique à la différence qu’elle imprime des objets en 3 dimensions à partir d’un fichier informatique et de diverses matières premières . L’impression finale est un véritable objet correspondant au fichier initial.
Par ailleurs, nous allons solliciter d’autres associations partenaires pour la confection de masques au bénéfice des citoyens.

Mot d’ordre, restez chez vous et protégez votre famille.

By Uche EJIMS
Focus Africa 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.