Les Guinéens doivent renouer avec le dialogue, apprendre les méthodes démocratiques (Matthias Veltin)

L’Ambassadeur de la République Fédérale d’Allemagne en Guinée, Son Excellence, Matthias Veltin a conféré mercredi, 18 avril 2018, les journalistes évoluant dans la préfecture de Boké.

«L’amélioration des relations diplomatiques entre l’Allemagne et la Guinée, de la migration, des conditions de travail des médias locaux, des services de base, de la qualité de production des sociétés minières, du dialogue entre les sociétés minières et les communautés riveraines, de la bonne gouvernance locale», étaient entre autres, les grandes articulations de la rencontre.

En ses termes, Matthias Veltin a rappelé que: «La Guinée est l’un des pays très importants pour l’Allemagne avant d’inviter les guinéens à renouer avec le dialogue, la paix sociale, éviter la violence et apprendre les méthodes démocratiques pour s’exprimer ou réclamer leurs droits.

Parlant de la migration clandestine, le conférencier a souhaité l’intensification de la coopération avec la Guinée pour soutient-il, «combattre le phénomène et éviter les situations conflictuelles entre les pays.»

Il a, par ailleurs, cité les réalisations en Guinée du gouvernement allemand en matière de la coopération bilatérale au développement. Il s’agit entre autres, de l’équipement de 35 établissements sanitaires avec des systèmes solaires, de la construction et l’équipement de 141 écoles primaires, de la scolarisation de 16.000 élèves niveau primaire, de la formation de 25 cadres à la quantité et qualité des minerais, de la sensibilisation de 4.200 personnes sur la problématique des conflits dans les zones minières.

Plus loin, le conférencier a insisté sur la prévention des conflits et la promotion des droits de l’homme, l’appui à la gestion de  la migration clandestine perturbant la jeunesse africaine.

Abordant le sujet lié aux  confrontations entre la Mouvance et l’opposition guinéenne, le conférencier a invité les deux (02) parties au dialogue franc en vue de trouver un compromis pour détendre la situation sociopolitique en Guinée.

«Il faut réaliser beaucoup d’infrastructures de base, créer plus d’emplois en fonction des ressources disponibles, gérer pédagogiquement les flux migratoires pour avoir l’engagement des communautés et développer des opportunités économiques localement.» a-t-il conclu.

Mamadouba Camara, www.kababachir.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.