L’ex-épouse du président Alpha Condé nommée conseillère à la présidence‏

Le Chef de l’État Alpha Condé a signé plusieurs décrets, ce mercredi, nommant de nouveaux Conseillers à la Présidence de la République. Dans une série de décrets, lus le 6 mai 2015 au JT de 20heures 30 de la RTG, plusieurs personnes dont Mama Kanny Diallo, son ex-épouse, font leur entrée à Sekhoutoureyah. Ainsi en a décidé le président de la République.

Ancien haut fonctionnaire à la Banque Africaine de Développement (BAD), Mme Diallo est nommé conseillère économique principale avec rang de Ministre. La nouvelle collaboratrice du président Condé n’est pas « madame tout le monde ». Loin de là. Elle est en effet l’ancienne femme de l’actuel président guinéen. Les deux s’étaient mariés à Dakar, juste après sa sortie de prison. Mais leur union n’avait pas duré.  Alpha Condé a-t-il voulu récompenser celle qui fut à un moment sa bien-aimée ? On peut répondre à cette question à l’affirmatif. Visiblement, il n’a pas la mémoire courte.

Cette nomination risque de sonner comme un coup de tonnerre pour l’actuelle femme du Chef de l’État, Madame Djenè Kaba, qui apprend que celle qui aurait pu devenir la première dame de la République (n’eut été le divorce) va désormais côtoyer son mari.

Les deux autres conseillers qui arrivent avec le rang de ministre sont Mohamed Lamine Fofana (magistrat, précédemment conseiller spécial chargé de la réforme de la justice) est nommé conseiller chargé des relations avec les institutions républicaines et  Marliatou Barry (précédemment présidente du conseil d’administration de l’agence nationale de la microfinance) – ANAMIF – est nommée conseillère diplomatique.

Aux postes des chargés de missions à la Présidence de la République, Alpha Condé
nomme Zéré Akim (précédemment chargé de missions au ministère du tourisme, de l’hôtellerie et de l’artisanat), Mariama Chérif (administrateur civil), Souleymane Keita, (sociologue) et Cheick Mohamed Konaté (ancien préfet, en service au ministère de l’administration du territoire et de la décentralisation).

Thierno Diallo, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.