Libération des gardes de l’ufdg : quel rôle Bah Oury a-t-il joué ?

Il ne l’a pas dit ouvertement dans la presse et personne, ou presque, ne l’a vu à l’œuvre. Mais Bah Oury fait savoir qu’il a joué un rôle prépondérant dans la libération des gardes de l’UFDG.

Dans une interview accordée à des confrères, Bah Oury insinue que c’est aux gardes libérés « de juger de ce qu’ils auront à faire. J’ai fait mon devoir en tant que responsable de l’UFDG, en tant qu’un homme qui veut avoir une vision juste et correcte. Libre à eux d’agir conformément à leur guise, je ne leur demande rien du tout, je ne cherche pas une reconnaissance ou une récompense de leur part. »

Bah Oury reconnait qu’il s’est évertué en sorte que le cas de ces gardes ne soit pas oublié. « Grâce à Dieu, les 17 personnes ont recouvré leur liberté ce vendredi 5 août. Je précise que le juge d’instruction avait clairement dit que ces 18 gardes du corps ont été inculpés pour non-assistance personne en danger », rappelle l’ex vice-président de l’UFDG.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.