Libye : Première plateforme électronique de lutte contre les « fake news » et le discours de la haine


Cette plateforme a été initiée par le « Centre libyen pour la liberté de la presse » (LCFP), en partenariat avec l’Allemagne.

Tunis (dpa) – Une plateforme électronique visant à détecter et lutter contre les « fake news » et les « discours de la haine », en Libye, a été lancée, le 3 mai 2020, à l’occasion de la « Journée mondiale de la liberté de la presse ». Baptisée « Falso », (« Faux » en dialecte libyen), cette plateforme a été initiée par le « Centre libyen pour la liberté de la presse » (LCFP) en partenariat avec l’ambassade d’Allemagne à Tripoli. Elle se base sur une « méthodologie de recherche scientifique précise ».

Il s’agit de la « première » plateforme de ce type en Libye, selon un communiqué conjoint, publié par le LCFP et l’ambassade allemande. La plateforme comporte plusieurs rubriques notamment celle consacrée au remplissage d’un formulaire pour signaler les « fake news », outre un compteur électronique qui affiche le nombre des violations de l’éthique professionnelle, commises par chaque média libyen.

En Libye, pays livré au chaos depuis 2011, les réseaux sociaux et des médias jouent un rôle majeur dans la manipulation des faits, l’incitation aux conflits armés, et la publication des rumeurs, des images et vidéos truquées utilisées pour le compte de certaines parties, a-t-on déploré.

Source:

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.