Lionel Messi va-t-il (vraiment) quitter le FC Barcelone ?

L’annonce de la volonté de Lionel Messi de quitter cet été le FC Barcelone a fait l’effet d’une bombe dans le monde du football, pourtant habitué aux transferts fréquents. Celui de la superstar argentine n’est toutefois pas encore acté, en raison de plusieurs freins qui pourraient le faire rester une saison de plus en Catalogne. Explications.DÉCRYPTAGE

C’est déjà l’un des divorces les plus médiatisés de l’histoire du sport : Lionel Messi a annoncé mardi aux dirigeants du FC Barcelone qu’il souhaitait quitter le club blaugrana, où il joue depuis vingt ans. Mais son départ, qui a bouleversé le monde du football, n’est pas encore acté, pour plusieurs raisons. Certains observateurs avancent qu’il pourrait même honorer la dernière année de son contrat, la saison prochaine.

Une clause au coeur des tensions

Le premier obstacle au départ effectif de Lionel Messi du Barça est d’ordre contractuel : mardi, les avocats du joueur ont fait parvenir au club un courrier recommandé dans lequel ils annoncent la volonté de Messi de résilier son contrat unilatéralement, en vertu d’une clause qui a expiré le 10 juin dernier. Mais le club considère que son contrat est encore valide jusqu’au 30 juin 2021, a confirmé à l’AFP une source au sein du club catalan.

« En principe, cette clause expirait le 10 juin, mais le caractère atypique de cette saison coupée par le coronavirus a ouvert la voie pour que Messi demande à être libéré de son contrat dès maintenant. Un premier pas vers l’ouverture d’une négociation pour son départ, sur la base de sa clause libératoire qui s’élève à 700 millions d’euros », a précisé Marca, le journal le plus vendu d’Espagne, mardi soir. Ce coup de semonce pourrait donc être suivi d’un bras de fer entre experts pour déterminer si la validité de cette clause peut être prolongée.

Une superstar trop gourmande ?

L’autre frein est extérieur : sous quels cieux le joyau Messi va-t-il briller s’il quitte l’écrin et le confort de Barcelone ? Il n’y a clairement pas beaucoup de clubs qui sont prêts à l’accueillir. « La Pulga » a remporté quatre Ligues des Champions, six Ballons d’Or et rassemble 240 millions de fans sur les réseaux sociaux. Sans surprise, il coûte donc terriblement cher : plus de 100 millions d’euros par saison, rien qu’en salaire. C’est davantage que Neymar et Kylian Mbappé réunis et plus que le budget total de l’Olympique de Marseille. À Paris, on en rêve bien évidemment, mais le club de la capitale va perdre de l’argent cette année et reste sous le contrôle étroit du fair-play financier.

Tout le monde l’envoie à Manchester City, le club de son ex-entraîneur chéri Pep Guardiola. Les deux hommes auraient d’ailleurs récemment évoqué leurs retrouvailles. Mais Manchester City est lui aussi sous la menace du fair-play financier, qui l’avait d’ailleurs condamné en première instance à deux saisons sans compétitions européennes. Le club anglais, propriété d’Abu Dhabi, va devoir être très inventif pour rester dans les clous. On parle également, sans grand espoir, de l’autre club de Manchester, United, ou de l’Inter Milan. Mais aussi d’une destination exotique comme les États-Unis, par exemple à l’Inter Miami.

L’hypothèse d’un vrai-faux départ

Le dernier obstacle au départ de Lionel Messi n’en est peut-être pas un : de nombreux observateurs croient savoir que l’Argentin pourrait rester dans son club de toujours une fois les dirigeants en place limogés.

Le président Josep Maria Bartomeu, contre lequel Messi est entré en « guerre totale » d’après la presse catalane, est sous le feu de la critique après une saison cauchemardesque. Il est également menacé par une motion de censure déposée ce mercredi matin par l’opposant Jordi Farré. Et un rassemblement pour réclamer sa démission devait avoir lieu mercredi soir à Barcelone.

Source: Europe1

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.