Loi des finances rectificatives : l’Education, la santé et la Justice reléguées au second plan

Le gouvernement d’Alpha Condé s’en fout de l’Education, de la Santé, de la Justice, etc. Par cette posture honteuse, il implique tous les députés issus de la mouvance. C’est du moins ce que laisse croire les grandes conclusions de la Loi des finances rectificative.

Comment peut-on comprendre qu’au moment même où on combat Ebola avec des moyens du bord, le budget du département de la santé soit revu à la baisse ? Comment comprendre que l’Education qui est aujourd’hui l’un des gros risques de propagation du virus soit tout simplement ignorée, à l’approche de l’ouverture des classes ? La Justice guinéenne malade des ses hommes et de ses infrastructures n’a-t-elle pas besoin d’une cure de jouvence ?

Déçu à plus d’un titre, le Groupe parlementaire alliance républicaine pour sa part, « s’inquiète de cette façon de loger les dépenses et estime que la lutte contre toute maladie, fut-elle la fièvre Ebola qu’elle soit endémique, épidémique ou pandémique doit être organiquement sous la direction du Ministère en charge de la santé. En Conséquence de cela, les budgets y afférant doivent être inscrits au niveau dudit Ministère. Le groupe parlementaire alliance républicaine considère que les départements en charge de l’Education, en particulier celui de l’enseignement Pré-Universitaire constituent est un maillon important en terme d’influence sur la chaîne de contagion dans la lutte contre Ebola. »

Ceci étant, estime ce groupe d’opposants, « les dépenses relatives à ces départements devraient connaitre un accroissement au lieu d’une réduction que l’on constate. La justice reste pour notre groupe une des plus importantes colonnes de l’Etat, un des plus importants liens du citoyen avec l’autorité et des citoyens entre eux. Le Groupe Parlementaire Alliance Républicaine ne comprend pas pourquoi le département de la justice peut rester sans moyen. » Conclusion : sans justice il n’ya pas d’Etat de droit.

Jeanne FOFANA, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.