L’opposition au Parlement : se tourne-t-on les pouces ?

Il s’en est fallu de peu que l’opposition soit majoritaire au Parlement, au sortir des législatives passées. Une réelle percée qui a bien surpris Alpha Condé et ses affidés qui lui avaient fait croire – vu les millions brassés pour la campagne – que toute la Guinée est à portée de main. Mais, ce n’est pas tout.

Les opposants qui jubilaient ont tendance à se tourner les pouces au Parlement. C’est du moins, ce que l’opinion croit. Le jeudi matin, à Conakry, le député UFDG de Gaoual a balayé cette idée reçue d’un revers de main. Pour Ousmane Gaoual Diallo, sa famille politique les Démocrates libéraux ont pris de l’ascendance car, seule en 2015, ces députés ont proposés bien des projets mais regrette-t-il qui dorment dans les tiroirs de Kory Kondiano.

Ousmane Gaoual Diallo comprend cet état de fait. Celui-ci est lié au fait que le pouvoir est majoritaire et du coup, « l’opposition ne peut pas s’imposer » sur les autres députés, quel que soit le projet. « Le Parlement est outrageusement dominé par le RPG », témoigne-t-il. Il reste que l’UFDG voulait diligenter des enquêtes parlementaires liées aux détournements des fonds publics, aux marchés de gré à gré. Pour le bouillant et tribun député, l’UFDG n’est pas à l’Assemblée pout se tourner les pouces.

A bon entendeur salut !

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.