L’UE prolonge de deux ans le mandat de sa mission civile au Niger


L’endiguement de la migration irrégulière et plus précisément la lutte contre les trafiquants qui mettent la vie des migrants en péril, reste un objectif majeur pour cette mission.

Tunis (dpa) – L’Union européenne (UE) a prolongé de deux ans, jusqu’au 30 septembre 2022, le mandat d’EUCAP Sahel Niger, mission civile européenne qui soutient l’État nigérien à renforcer son secteur de sécurité. Le nouveau mandat de la mission a été présenté le 28 septembre, lors d’un « comité de pilotage » réuni au Mali sous la présidence du Premier ministre malien et en présence des ministres maliens chargés de la défense et de la sécurité, ainsi que des représentants des États membres de l’UE.

La mission civile européenne continue à soutenir ses partenaires, notamment les Forces de Sécurité Intérieure (FSI) nigériennes, afin de renforcer leurs capacités dans la lutte contre le terrorisme et la criminalité organisée au pays et dans la sous-région du Sahel, a annoncé EUCAP Sahel Niger. L’endiguement de la migration irrégulière et plus précisément la lutte contre les trafiquants qui mettent la vie des migrants en péril, reste un objectif majeur, a-t-on souligné.

La mission augmentera l’autonomisation des FSI dans le domaine de la formation et se focalisera davantage sur le suivi et l’accompagnement des formateurs formés et le mentoring au profit de services clés, a-t-on ajouté. Des formations plus spécialisées permettront des réponses régionales et une coopération plus accrue entre les différents acteurs judiciaires et sécuritaires, afin de renforcer la chaine pénale, a-t-on précisé. Ainsi, l’accompagnement de la Force Conjointe du G5 Sahel sera consolidé.

Au vu de l’insécurité croissante dans la région des « trois frontières » Burkina-Mali-Niger, la mission prévoit le renforcement des capacités de ses partenaires dans ces zones frontalières ainsi que tout au long de la frontière avec le Nigeria par la mise en œuvre d’unités mobiles et polyvalentes.

EUCAP Sahel Niger avait été lancée en 2012 par l’UE, à la demande du gouvernement nigérien. Elle s’inscrit dans le cadre de la « politique de sécurité et de défense commune » (PSDC) de l’Union européenne.

Source: dpa-news.de

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.