Macenta : un homme accusé d’avoir mutilé le cadre d’un féticheur

Un homme âgé d’une soixantaine d’années est accusé d’avoir mutilé un cadavre à Tanaguizeizou, un village relevant du district de Niaguézazou, dans la sous-préfecture de Bofossou à Macenta (Guinée forestière).

Selon Radio Guinée qui a révélé l’information mardi soir, le fait s’est produit dans la nuit du samedi 16 au dimanche 17 juillet dernier, quand trois personnes ont été chargées de surveiller la dépouille du grand féticheur de la localité, avant les cérémonies rituelles.

Au petit matin du dimanche, l’accusé Onivogui D. agé de 59 ans aurait profité de l’absence des surveillants, partis se mettre à l’aise dans les toilettes, pour s’introduire dans la chambre qui sert de morgue et couper la lèvre supérieure du défunt.

Mais personne ne se serait rendu compte à l’immédiat de ce qui venait de se passer. Ce n’est qu’au moment de la toilette funèbre que la salle besogne aurait été découverte.

Très vite, les soupçons se sont dirigés vers les surveillants et M. Onivogui qui aurait été aperçu en train de quitter la chambre.

Ce dernier a aussitôt été arrêté et remis aux agents de la Compagnie de gendarmerie de Macenta pour les investigations.

D’après l’AGP, le cinquagénaire a reconnu lors de son audition le fait qui lui est reproché. Une enquête a été ouverte pour déterminer ses motivations qui restent inconnues à ce stade.

Thierno Diallo, Kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.