Magistrats gendarmes : et si c’était un effet d’annonce ?

Alpha Condé a nommé en début de semaine des magistrats gendarmes. Sans même donner des détails sur le rôle dévolu à ceux-ci. Mais l’opinion estime que c’est pour mettre à flots, la Justice militaire dont les accessoires attendent depuis des années. Par cette démarche, le président Condé laisse le choix à chacun d’aller dans ses commentaires.

Connu et reconnu pour les effets d’annonces les plus spectaculaires, certains réfléchis appellent à la prudence. Même si, au fond de sa cellule, Nouhou Thiam et Cie apprécient certainement cette démarche de l’Exécutif. L’un ou l’autre cas, Alpha commence à prendre peur. Ces prisonniers personnels qui attendent leur procès depuis des lustres se font la voix. Des hauts gradés de l’Armée exigent la libération de Nouhou et les autres. Certains plaident, d’autres demandent. Alpha Condé est acculé. Faudrait-il donc qu’il fasse des intentions. Privés de liberté, ces présumés auteurs et commanditaires du vrai faux raid de Kipé sont déjà morts en prison, d’autres bien malades, certains en liberté provisoire. Ils étaient sous mandat de dépôt qui, en principe, de devrait pas dépasser quatre mois.

Pour Gassama Diaby, «Quand vous êtes détenu de façon provisoire, et que vous avez dépassé les délais légaux prévus par la loi, comme c’est le cas de ces militaires, c’est une violation des droits humains. Je parle du cas précis de ces officiers qui sont détenus depuis plus de 30 mois alors que la loi ne prévoit pas cela. Ce qui veut dire qu’aujourd’hui, dans l’état actuel des choses, ils sont détenus en dehors de la loi, de façon illégale. Il ne faut pas simplement voir ces principes à travers un certain nombre de détenus qui sont très célèbres, puisqu’on les connait, il y a des humains anonymes à travers le pays, des concitoyens qui sont détenus dans des mêmes conditions. Je profite pour eux, comme pour le cas de ces militaires, pour dire qu’il n’y a pas d’exception, la loi doit s’appliquer à tout le monde de la même façon. L’Etat doit être en mesure de faire respecter la loi et la respecter lui-même à travers notamment de procédures judiciaires. »

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.