MALI : Après les exactions et la défiance, le colonel Issa Camara débarqué

En Guinée, l’autorité est malmenée à un tel point que les militaires très souvent utilisés pour réprimer et violenter les populations se retournent désormais contre lui. De manière sommaire, c’est en tout ce qui vient de se passer à Mali, dans le nord du pays. En effet, le colonel Issa Camara dont la brutalité connue n’autorise à aucune responsabilité dans un pays normal s’est tout d’abord cru dans son royaume dans cette ville de la Moyenne Guinée où il assume les fonctions de commandant du camp militaire.
C’est ainsi que le vendredi, ses hommes qui s’étaient déjà illustrés dans la violence contre les populations ont posé l’acte de trop en s’en prenant à des citoyens accusés d’obstruer la voie au véhicule du colonel Issa Camara. Cédant au ras-le-bol qui les habitaient, les populations n’ont pas laissé faire et ont vivement protesté et les hommes du colonel de charger dans le tas pour punir une telle outrecuidance. 17 personnes sont blessées dont au moins cinq par balles. Réforme des forces de défense, mon œil !
Devant la gravité de la situation, le gouverneur Saadou Keïta s’y rend illico presto. Mais entretemps, le colonel-roi s’était retranché dans un camp de la ville. Mais de sa part, retranchement ne veut surtout pas dire reddition. Car selon des informations qui nous sont parvenues, ses hommes sont d’abord passés dans la nuit du vendredi à samedi pour mettre le feu à quelques boutiques de la ville. Puis, combe de la défiance, hier, alors que le gouverneur arrivé à la rescousse animait un meeting dans la ville, les hommes du colonel Issa Camara sont revenus saccager la rencontre. Et c’est de toute évidence, cet ultime acte qui a valu au colonel d’être remplacé. Dieu seul sait si une autre punition lui sera réservée pour ce que les paisibles citoyens, en ce qui les concerne, ont enduré.
Anna Diakité, www.kababachir.com
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.