Mali (Yembering) : le territoire des oubliés d’Alpha Condé

 L’impraticabilité accentuée des routes dans la préfecture de Mali,  le déplacement des populations entre les différentes sous-préfectures. Ce calvaire est vécu par les usagers de la route depuis sept ans.

La circulation par automobile dans tous les sens n’est pas aisée à Kansacoumma à Labé,  le passage des automobilistes en provenance de la cité de Loura   n’est pas permis à cause de l’existence d’un tronçon redoutable tronçon.

Des difficultés de circuler sont beaucoup prononcées à l’ouest de la capitale préfectorale de  Mali  où en ce moment des sous-préfectures de Lebekeré et de Toubabagadji sont injoignables idem pour la sous-préfecture de Balaki.

À cause de l’enclavement chronique de ces trois communes rurales, elles ont été  écartées du calendrier de la tournée de sensibilisation sur la fièvre hémorragique à virus Ébola qu’a effectué du 07 au 11 octobre 2014 le ministre des transports Aliou Diallo.

Selon nos sources, le tronçon Kaoumague  à dizaine de kilomètres a été un obstacle pour la délégation  ministérielle.  Il a fallu l’intervention de nombreux bras valides pour sortir la voiture du ministre. Des témoins affirment avoir vu le ministre en personne marcher environ un demi kilomètre.  C’est la quatrième fois en sept ans que des hautes personnalités du commandement abandonnent sur ces lieux leurs voitures 4×4 et marcher à pied.

Sally Bilaly Sow  correspondant kabanews à Labé

  1. abdoulayebah dit

    Je crois bien que c’est dans cette région qu’il était plus facile de franchir la frontière pour aller de certains villages guinéens à d’autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.