Malick Sankhon, prochaine cible de Don Kass?

« Aujourd’hui, la Présidence a demandé des audits sur certains secteurs. Nous savons, aujourd’hui, que des rapports d’audits existent pour l’OGP et l’Office Guinéen des Chargeurs et il y a des sanctions en cours, c’est une volonté d’améliorer la gouvernance. Le Président de la République, le Pr Alpha Condé dans le souci d’une transparence de la gestion de la chose publique a commandité un audit sur les EPA. »

Il y a de longs mois depuis cette annonce de l’ancien ministre du Budget Mohamed Lamine Doumbouya. Mais, Alpha Condé a préféré garder les résultats par devers lui, facilitant ainsi les agissements des bandits à col blanc. Lesquels continuaient, on le sait, à narguer, à mépriser et à nier leurs pratiques malsaines de malversations. Le nouveau Premier ministre, Kassory Fofana ne voudra pas voir Alpha Condé mettre le pied sur ces audits. C’est ainsi qu’il a fait signer le décret limogeant Paul Moussa Diawara, alors DG de l’Office guinéen de publicité. Une broutille mensuelle – quelque 58 millions GNF dont 20 millions GNF comme prime – qu’il se tapait a fait saliver bien d’autres Guinéens contraints de suer dur pour arrondir les angles de la fin de mois.

Paul Moussa Diawara s’en est allé depuis le jeudi dernier. Ses ennuis judiciaires ont déjà commencé. Kassory Fofana doit appeler ‘’Au suivant’’, tel que mentionné dans les rapports d’audit soumis au Président de la République, mais jusque-là mis au frais, par complaisance. Il se trouve que le nom de Malick Sankhon, DG de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) revient sans cesse dans les débats. Cet autre proche d’Alpha Condé a vu bien des documents confidentiels faire le tour des réseaux sociaux, faisant état des millions brassés à son compte et à celui des proches, parents animant la structure dite Chevaliers de la République dont il en est le géniteur et le financier. Une source avance un salaire d’environ cent millions GNF par mois (100 millions GNF). Ce qui fait de lui celui-là qui est plus payé que le président français.

Il aura été un des financiers de la campagne du RPG, des contremanifestants et bien d’autres mouvements de soutien du parti au pouvoir. Pendant ce temps, des pauvres ayant ‘’cautisé’’ à la CNSS peinent à se faire évacuer quand ils sont malades. Certains, les plus chanceux, bénéficient de particuliers pour se faire soigner à l’étranger. La CNSS est devenue depuis années, la vache laitière, la caisse à MalickSankhon. Cet agitateur est sur la ligne de mire des auditeurs. Son nom pourrait bien être cité dans les prochains jours.

Kassory Fofana qui entend respecter les conclusions des audits qui dormaient entre les mains d’Alpha Condé avait pris un engagement, celui de « la lutte sans merci contre la corruption » qui« sont entre autres préoccupations majeures qui seront au centre de l’agenda du gouvernement. » Plus rien ne semble impressionner le nouveau PM. Pourvu que la chasse continue…

 

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.