Mamadi Kaba, activiste de la société civile brocarde…

Mamadi Kaba, activiste de la société civile et ancien patron de l’INDH est absolument amer quant à la situation sociopolitique de la Guinée.

Extrait : « Les Guinéens font du pilotage à vue et non de la gestion par anticipation. Les Guinéens se servent des instruments de la démocratie pour promouvoir le culte de la personnalité et, à terme, l’autocratie et la dictature. Les guinéens servent des individus et non des valeurs. Les partis politiques guinéens produisent des autocrates et non des républicains. Les partis politiques sont des entreprises privées au service du leader et non des alternatives en faveur de la consolidation de la démocratie. Les partis politiques promeuvent des personnes providentielles au détriment de l’alternance démocratique. Les pouvoirs guinéens refusent la critique, de même que les partis d’opposition. Pour le pouvoir, comme pour l’opposition en Guinée, celui qui n’est pas avec soi est nécessairement contre soi : la neutralité est synonyme de lâcheté. La société civile est nécessairement un appendice, soit du pouvoir, soit de l’opposition et jamais une entité à part entière qu’il faut accepter comme juge et non partie », lit-on dans la presse locale.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.