Mamady Youla évalue ses ministres : de la poudre aux yeux !

Il faut s’occuper et faire du bruit une façon de faire croire qu’on travaille assidûment au nom du pays. C’est à cet exercice … cynique que se livre le Premier ministre. Depuis qu’il est venu en sa qualité de Premier ministre, il dit évaluer ses ministres. Mais sans jamais rendre public le résultat afin de changer le ministre qui n’a que des passifs. Et ritournelle continue encore cette année.

« Nous avons organisé un séminaire gouvernemental pour fixer la programmation et la feuille de route de chaque ministère. A l’issue de cela, nous avons élaboré des lettres de missions pour chaque ministre. Nous avons aussi rédigé dans la foulée le discours de politique générale qui résumait les grandes lignes des actions que nous comptons mener à la tête du gouvernement pour la mission qui nous a été confiée par le Chef de l’Etat », rapporte la cellule com du gouvernement. Avant de dérouler l’historique de ce système d’évaluation des performances des ministères en juillet 2016.

Selon le PM, au mois de septembre dernier, le gouvernement s’est retrouvé pour tirer les leçons du niveau d’exécution. Par la suite, il a été organisé un séminaire gouvernemental pour essayer de recadrer ce qui n’allait pas. Pour MamadyYoula, « L’ensemble des ministères a été évalué, et cela a permis d’organiser un autre séminaire gouvernemental au terme duquel il y a eu le bilan de l’année 2016. Ainsi, nous avons examiné les perspectives de 2017 sur la base de la feuille de route que nous avons donnée à chaque ministère. Nous avons alors estimé que pour faire un travail, quel qu’il soit, il faut de la méthode, il faut une approche. Nous souhaitons mettre cette gestion à la tête du gouvernement sous le sceau de l’organisation et de la méthode d’une approche basée sur les résultats. »

En attendant, le gouvernement foisonne de ministres qui se tournent les pouces. Mais, couverts, ils restent en poste et donnent des ordres. C’est cela aussi le changement, non ? C’est de la poudre aux yeux que Youla jette sur la figure des crédules.

 

Jeanne Fofana, Kababachir.com

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.