MAMOU : les coupeurs de route sévissent de nouveau

Dans les environs de la ville de Mamou, les coupeurs de route ne sont pas guidés que par l’envie de déposséder leurs victimes de leurs biens. Trop sûrs d’eux et comptant sur le peu d’efficacité des services de sécurité, les braqueurs ôtent aussi gratuitement la vie. C’est du reste ce qui s’est passé la nuit dernière lors d’une attaque perpétrée sur le tronçon Mamou-Faranah.
Dans la nuit profonde, un véhicule à provenance de Kissidougou se fait surprendre à 5 km de la ville-carrefour. Comme à leur habitude, les braqueurs ciblant leur proie, l’ont d’abord suivie avec leur propre véhicule. Puis, à un certain niveau, ils tiré des coups de feu dans la direction du véhicule, pour obliger le chauffeur à s’arrêter. Mais celui-ci n’a pas voulu obtempérer. S’est alors engagée une course poursuite qui n’aura pas duré car entre-temps les bandits avaient tiré sur un des pneus du véhicule de transport en commun. Ainsi, le chauffeur a dû s’arrêter et a été rattrapé par les malfrats. Ces derniers, reprochant au chauffeur de les avoir défiés, l’ont littéralement exécuté en lui logeant tout le chargeur d’un de leurs fusils.
Ensuite, ils ont mis au respect tous les passagers qui occupaient le véhicule qu’ils ont contraints à leur remettre tout ce qu’ils avaient (téléphones, montres, bijoux, argent, etc.). Et c’est après qu’ils soient partis que les services de sécurité, dans une démarche du médecin après la mort, se sont pointés pour juste constater le tragique spectacle que les malfrats avaient laissé.  
  Anna Diakité, www.kababachir.com
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.