Mamou : deux élèves menacés de licenciement après une intervention dans une émission de radio

Deux élèves en classe de la terminale, option Sciences sociales, du lycée Elhadj Aboubacar Doukouré dans la commune urbaine de Mamou (Moyenne-Guinée) sont menacés de licenciement. Leur crime : une intervention sur les antennes d’une radio locale au cours de laquelle ils ont révélé des pratiques illégales qui seraient courantes au sein de cet établissement.

Invités à débattre sur les causes et les conséquences des échecs en milieu scolaire, Ramatoulaye Bah et Salifou Sylla ont indiqué que certains professeurs qui interviennent dans ce lycée échangent les notes contre de l’argent. La sortie des deux candidats au baccalauréat 2017 ont créé l’ire des encadreurs du lycée Elhadj Aboubacar Doukouré de Mamou. Selon nos informations, les lanceurs d’alerte ont été convoqués lundi matin par les autorités de l’établissement. Une menace de licenciement plane désormais sur eux.
Contacté sur le sujet, le proviseur du lycée a démenti les informations selon lesquelles les deux bacheliers ont été convoqués et menacés de licenciement. Ousmane Koïta a indiqué ne pas être au courant de cette affaire qui défraie pourtant la chronique dans la « Ville carrefour » ces derniers jours. Mais selon nos informations, il y a effectivement une tentative d’intimidation de la direction de l’établissement scolaire vis-à-vis de ces élèves engagés.
Alors que la polémique enfle dans la ville, la station de radio qui a invité Ramatoulaye Bah et Salifou Sylla a décidé de rediffuser l’émission de laquelle est venu le scandale. Visiblement, les propos tenus par ces bacheliers ont été déformés avant d’arriver au niveau des encadreurs du lycée pour en faire une source d’ennuis pour leurs auteurs. En attendant de voir plus clair, l’avenir académique des deux élèves est suspendu à la décision du proviseur du lycée…
Thierno Diallo, Kababachir.com
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.