Manif contre le 3ème mandat : Dalein et Sidya appellent à la résistance

« Il faut se réjouir du succès de la manifestation du FNDC. Les guinéens se sont massivement mobilisés pour marquer leur opposition au projet de 3e mandat ».

Tels sont les propos du Chef de file de l’opposition guinéenne après une première journée de manifestation contre un projet de reforme constitutionnelle, qui a été largement suivie à Conakry et dans plusieurs villes de l’intérieur du pays.

Toutefois, Cellou Dalein Diallo, déplore du fait que la manifestation du lundi s’est soldée une nouvelle fois par des pertes en vies humaines à Conakry et à Labé.

« Il faut malheureusement déplorer encore l’usage des armes à feu par les forces de défense et de sécurité. Mamadou Lamarana Sow, a été tué à Cosa à bout portant par nos agents de forces de sécurité », déplore le président de l’UIFDG.

Malgré tout, le leader de l’opposition invite les guinéens à poursuivre le mouvement de protestation jusqu’à la victoire finale

« Je vais vous inviter tous mes chers compatriotes à vous mobiliser demain plus qu’aujourd’hui jusqu’à ce que Monsieur Alpha Condé, comprenne par l’ampleur de votre mobilisation qu’il n’est pas question pour les guinéens d’accepter un 3e mandat »

Même son de cloche chez Sidya Touré. Pour le leader de l’UFR, « Nous avons prouvé à la face du monde que le combat que nous menons est un combat populaire, c’est un combat pour le peuple de Guinée. »

Dans une vidéo postée sur les réseaux sociaux, l’ancien Premier ministre appelle à la poursuite de la manifestation :

« Guinéennes et guinéens, Je voudrais vous féliciter pour la journée de manifestation qui s’est déroulée aujourd’hui à Conakry et dans les villes de l’intérieur. Nous avons prouvé à la face du monde que le combat que nous menons est un combat populaire, c’est un combat pour le peuple de Guinée. Nous refusons le troisième mandat. Les répressions ont commencé, nous devons nous tenir debout afin que les objectifs que nous poursuivons soient atteints : à savoir une Guinée démocratique, paisible où il fera bon vivre pour tout le monde. Nous vous demandons demain de continuer. Nous nous inclinons devant nos morts. Et nous disons à ceux qui sont en train de commettre ces forfaits que la justice passera bien un jour. Je vous demande de continuer la lutte jusqu’à ce que nous ayons atteint les objectifs que nous nous sommes fixés. Vive la Guinée », a-t-il lancé.

Alfred Bangoura, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.