Manif du FNDC: Des jeunes barricadent la route à Coyah


Tout comme certaines préfectures de la Guinée, Coyah est entré dans la contestation contre un projet de reforme constitutionnelle.
Dans la matinée, des jeunes ont baricadé la route dans différents endroits entrainant une paralysie totale dans cette ville, située à une cinquantaine de kilomètres de Conakry.
L’information a été confirmée par le ministre de la Sécurité, qui à travers un communiqué, parle d’actes de vandalisme perpétré par des loubards dans différents endroits:
Lisez…
« Ce Mercredi 12 Février 2O20, l’appel du FNDC a provoqué quelques troubles à l’ordre public dans certains endroits de Conakry et n’est quasiment pas suivi à l’intérieur du pays, hormis Coyah où il y a eu barricades et déversement d’huile de vidange sur la chaussée par des loubards à Sambaya, Carrefour-pantalon, et à hauteur de l’hôpital préfectoral.

A Conakry, des actes de vandalisme se sont caractérisés par l’érection de barricades et déversement d’huile de vidange par des loubards sur la voie publique notamment à : Koloma carrefour-cirage, Lansanaya-barrage, Dabompa et Tombolia-manguébounyi, mettant ainsi en danger la vie des usagers.
Dans toutes les circonstances les services de sécurité sont intervenus promptement pour rétablir l’ordre. Il est à noter qu’aucune confrontation, ni de blessés n’ont été signalés.

Le Ministre de la Sécurité et de la Protection Civile, tout en invitant les uns et les autres à la retenue et à l’observance des principes républicains, voudrait rassurer encore une fois, les concitoyens et toutes les personnes vivant sur le territoire national, de la sécurité de leurs personnes et des biens sans distinction. »

Le Ministère de la Sécurité et de la Protection Civile

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.