Manif de rue ajournée : « Une marque de sagesse », se soulage le gouvernement

L’opposition n’a pas annulé à jamais les marches politiques sur les espaces publics pour exiger du gouvernement les révélés de conclusion du dialogue déjà clos depuis des mois mais qui ne sont pas encore signés par Alpha Condé. Cette opposition se remobilise et cherche le chemin à suivre. Une occasion saisie par le porte-parole du gouvernement pour saluer « une marque de sagesse » de la part des leaders politiques. Lequel avait récemment tancé les opposants, tout en reconnaissant que certaines revendications formulées (la mise en place des institutions républicaines) étaient justes.

De toute évidence, « L’opportunité des manifestations, à mon point de vue, dépend des chances laissées au dialogue. Si aucune chance n’est laissée au dialogue, nous avons toutes les chances de recourir à la rue. C’est ça l’alternative. Soit, on accepte de se parler en personnes responsables dans la paix, ou bien on ouvre la voie à une forme de chienlit qui verra les gens de plus en plus dehors pour protester, revendiquer leurs droits dont ils sont privés à tort. »

L’UFR sait de quoi elle parle, après moult tentatives de trouver un cadre de dialogue avec l’opposition. La rue est aujourd’hui un choix prix par l’opposition, mais en désespoir de cause. « Ce n’est pas souhaitable pour le pays, mais les premiers responsables ce sont le Président de la République et son gouvernement », précise l’UFR, à travers un haut responsable du parti. L’opposition tient absolument

aux dispositions des lois de la République. Au gouvernement donc de jouer sa partition afin d’éviter d’autres remous.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.